[scald=108765:sdl_editor_representation]PARIS (Reuters) - Nicolas Sarkozy a annoncé mardi de nouvelles mesures de sécurité contre les dérives extrémistes et les risques de terrorisme en France, cinq jours après l'épilogue de l'affaire Mohamed Merah.

Le président de la République, qui recevait tous les services qui ont participé à la traque de ce tueur, a ainsi annoncé l'accélération des procédures d'expulsion pour motif d'ordre public et demandé la vérification de la situation de toute personne présentant potentiellement un risque.

"Tous ceux qui ont tenu des propos infamants contre la France et contre les valeurs de la République ne seront pas autorisés à entrer dans notre pays", a-t-il ajouté.

Le chef de l'Etat a également demandé aux chaînes de télévision en possession d'images des sept assassinats de Mohamed Merah de ne les diffuser "sous aucun prétexte par respect pour les victimes et par respect pour la République".

Emmanuel Jarry, édité par Yves Clarisse

Mots-clés :
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.