Vous êtes peut-être quelques-uns à avoir découvert sous le sapin un test génétique. Ça peut sembler farfelu, c'est pourtant la grande mode aux États-Unis et ça commence à arriver en France : offrir ou s'offrir un test ADN pour connaitre nos origines.

L'ADN permet de savoir beaucoup de choses sur nous
L'ADN permet de savoir beaucoup de choses sur nous © Getty / Picture alliance / Stefan Sauer

LivingDNA, Myheritage, 23andme, ces sites étrangers de séquençage d'ADN ont multiplié les promos de Noel, avec des tests accessibles pour à peine 50 euros.

Commander son test prend à peine cinq minutes. On va sur le site, on demande un kit, il arrive quelques jours après sous la forme d'un tube en plastique, dans lequel on mettra une tige en coton qu'on aura frotté 30 secondes à une minute contre l'intérieur de sa joue. 

Une fois le kit renvoyé, les résultats sont disponibles au bout de 4 a 6 semaines sur internet, dans un espace personnalisé. Et là surprise : sous la forme d'une carte du monde et de pourcentages, on découvre d'ou viennent nos ancêtres... des Balkans, d’Afrique, de Scandinavie.  En partageant notre ADN, on peut mémé se découvrir des points communs, et donc des cousins, sur tous les continents.

Ces tests permettent aussi connaitre nos prédispositions médicales, nos risques de développer certaines maladies, comme la maladie d’Alzheimer ou le cancer du colon. 

En France, cette démarche médicale est interdite, mais en rusant un peu certains arrivent à accéder a ces données qui ne sont pas anodines, et qui peuvent finalement affoler pour rien puisqu'avoir un risque de développer Alzheimer ne veut pas dire qu'on aura forcément la maladie. D’où la grande méfiance du corps médical et scientifique en France.

Apprendre d'ou on vient, pourquoi pas, apprendre qu'on peut mourir de telle ou telle maladie, sans le moindre accompagnement peut devenir un cadeau empoisonné.

Thèmes associés
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.