Sur les réseaux sociaux, plusieurs utilisateurs décrivent une série de manipulations à effectuer pour empêcher les smartphones Android et iOS d'installer automatiquement l'application StopCovid. C'est faux, et voici pourquoi.

L'application StopCovid sera-t-elle installée par défaut sur vos smartphones ?
L'application StopCovid sera-t-elle installée par défaut sur vos smartphones ? © AFP / RICCARDO MILANI / HANS LUCAS

"L'information" circule depuis plusieurs heures sur les réseaux sociaux, captures d'écran à l'appui : depuis peu, les appareils iOS (iPhone) et Android (Samsung, Huawei, etc.) auraient intégré une nouvelle fonction qui permettrait à l'application StopCovid, qui servira au "contact tracing" des cas de Covid-19, d'être installée automatiquement, sans le consentement du propriétaire du téléphone. Plusieurs personnalités politiques, comme l'ancien sénateur Yves Pozzo di Borgo, ont partagé tutoriels et captures d'écran.

Est-ce que c'est vrai ? 

Non. Si toutes les captures d'écran sont vraies – et que cette mention Covid-19 est bel et bien apparue sur certains appareils, il ne s'agit en aucun cas d'un module qui permettrait l'installation de l'application StopCovid. 

Alors, c'est quoi ? 

Ces mentions ("Journalisation des expositions" au Covid-19 dans le menu "santé" sur iOS, "Notifications d'exposition au Covid-19" sur Android) correspondent à un outil développé conjointement par Google et Apple, au niveau international, pour aider à la lutte contre la propagation du virus. Les deux fabricants ont adapté leur technologie Bluetooth pour faciliter le traçage des cas contacts de Covid-19. Mais cet outil n'est pas une application en soi : c'est une API, une sorte de "kit de développement" à destination des États qui le souhaitent, pour offrir une technologie de traçage clés en main.

Autrement dit, ces fonctions sont une simple "base" utilisable par les applications, mais chez un utilisateur qui n'installe aucune application de "contact tracing", elles restent totalement inactives.

Y a-t-il tout de même un lien avec la fameuse appli "StopCovid" ? 

Même pas, c'est même l'inverse. Car le gouvernement, méfiant envers Google et Apple (faute d'avoir réussi à négocier avec eux), a refusé d'utiliser cette API et choisi, à la place, de développer un dispositif concurrent. Celui-ci est basé sur le Bluetooth également, mais restreint toutes les limitations que Google et Apple ont fait sauter dans leur propre API. Ainsi, StopCovid devrait par exemple être moins efficace sur les iPhone.

Pour résumer : Oui, il y a bien des dispositifs de traçage du Covid-19 installés par défaut sur les iPhone et téléphones Android. Mais ils sont incapables de fonctionner sans une application qui exploite leur technologie, or StopCovid, qui sort mardi, n'exploite justement pas cette technologie-là.

Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.