un référendum pour Notre Dame des landes
un référendum pour Notre Dame des landes © SEBASTIEN SALOM-GOMIS/SIPA

Le "référendum" sur l'aéroport notre dame des landes aura t-il bien lieu en juin comme le souhaite Manuel Valls ? Il faut d'abord que le gouvernement signe une ordonnance qui fixe le mode d'emploi de ce type de consultation locale. Le Conseil national de la transition énergétique donne justement son avis consultatif sur cette ordonnance aujourd'hui. Mais déjà certains membres de ce conseil, comme la Fondation Hulot demandent au gouvernement de revoir sa copie.

Pour avoir le droit de donner son avis, il faut habiter dans le périmètre où s'est déroulée l'enquête publique, autrement dit le département de Loire Atlantique. Il faut être inscrit sur les listes électorales locales et la question posée doit être rédigée de telle sorte qu'on puisse répondre oui ou non. Voilà le réglement de la consultation prévu par le projet d'ordonnance. Un outil promis en 2014 après la mort d'un militant à Sivens pour améliorer le dialogue sur les questions d'environnement.Un mode d'emploi contesté par la Fondation Hulot , dont Denis Voisin est le porte-parole.

Il faut consulter les bonnes personnes. Au moins pour nous, Bretagne et Pays-de-Loire. Aujourd'hui, le projet n'est pas satisfaisant.

La fondation Hulot demande au gouvernement de revoir sa copie. Mais le temps presse : si le gouvernement veut organiser la consultation en juin.Et surtout ce projet d'ordonnance interdit d'organiser un référendum local dans les 4 mois précédent un scrutin électoral.Décembre prochain ce sera donc le dernier délai avant la présidentielle 2017.

Mots-clés :
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.