Les habitants de Loire-Atlantique se prononcent ce dimanche sur l’avenir de l’aéroport à Notre-Dame-des-Landes. Une consultation inédite en France.

Pro et anti aéroport  à Notre-Dame-des-Landes
Pro et anti aéroport à Notre-Dame-des-Landes © Maxppp / Franck Dubray

C’est peut-être l’épilogue d’un dossier qui remonte … aux années 60. Manuel Valls l’a promis: si le « non » l’emporte, le projet sera abandonné; si le "oui" gagne, les travaux de construction de l’aéroport débuteront "dès l'automne prochain". La question:

Êtes-vous favorable au projet de transfert de l'aéroport de Nantes-Atlantique sur la commune de Notre-Dame-des-Landes?

C’est François Hollande lui-même qui a lancé l’idée de ce référendum en février dernier, à l'occasion du retour au gouvernement de plusieurs écologistes, dans l'idée de sortir du "blocage" qui empoisonne les relations entre le Parti socialiste et Europe Ecologie-Les Verts.

Un scrutin taillé sur mesure pour l’occasion : ce n’est ni un référendum national, ni d’initiative locale. Mais une « consultation des électeurs d’une aire territoriale déterminée – la Loire Atlantique en l’occurrence – pour recueillir leur avis sur un projet d’infrastructure ou d’équipement susceptible d’avoir une incidence sur l’environnement ».

Notre-Dame-des-Landes : l'heure du référendum
Notre-Dame-des-Landes : l'heure du référendum © Radio France / Visactu

Pour organiser ce scrutin, l'exécutif a dû prendre une ordonnance modifiant le Code de l'environnement. Cette construction juridique inédite n’inclut pas de campagne officielle, ni de commission de contrôle dans les bureaux de vote. Le résultat du scrutin ne sera pas contraignant : ce n’est que l’avis de ceux des 967 500 électeurs qui iront glisser un bulletin dans l’un des 1 051 bureaux de vote du département. Ils ont jusqu’à 18h (20h à Nantes).

« Au gouvernement ensuite d’apprécier les conséquences du scrutin » a indiqué la Préfecture. Même si le seuil minimum de 50% de participation n’est pas nécessaire pour valider ce référendum, l’ampleur de la participation, très incertaine, sera certainement scrutée par l’exécutif. Les résultats du réferendum sont attendus vers 23 h ce soir.

Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.