En cette Journée Internationale des Droits des Femmes, petit florilège du sexisme en France.

Le 8 mars journée internationale des Droits des Femmes
Le 8 mars journée internationale des Droits des Femmes © Sandrine/Garage de l'offre

La femme, objet marketing au salon de l'Agriculture 2019

Comme pour les courses automobiles, le Mondial de la machinerie agricole du salon de l'Agriculture 2019 met en avant des hôtesses pour attirer le public :

Une photo HEC / Polytechnique sans aucune femme

Une brève du Figaro Etudiant annonce un accord entre l'Institut polytechnique de Paris et HEC. Problème : la photo montre les 8 dirigeants des deux grandes écoles, tous des hommes

La CGT offre des kits couture aux femmes

Le syndicat tente de recruter au sein des entreprises. Dans certaines, il distribue les mêmes goodies aux hommes et aux femmes. Mais dans une entreprise, seules les femmes ont eu droit au kit de couture siglé CGT et sur le couvercle duquel figure le mot "parité"...

Le 8 mars devient journée de la femme, de l'épilation, du maquillage, bref de la beauté !

► LIRE : Terra Femina recense les perles marketing pour la Journée internationale des Droits des Femmes 2019.

La marque Nocibé veut célébrer la beauté des femmes

La marque de produits de beauté Nocibé fait sa com' en s'appuyant sur le 8 mars... avec tous les clichés sexistes de rigueur :

La marque de lessive Bio Lorane propose d'offrir des lessives pour le 8 mars

Le compte Twitter @FallaitPasSuppr a ressorti ce tweet sexiste de la marque de produits ménagers Bio Lorane, effacé par la marque : 

La marque Grace propose une promo sur les roses 

Grace, qui vend des box de roses sur Internet, a elle aussi sauté sur l'occasion pour proposer une promotion sur ses bouquets le 8 mars, comme si célébrer la Journée internationale des Droits des Femmes consistait à offrir des bouquets de fleurs :

Pour l'université de la Sorbonne, les femmes peuvent devenir "les fées du sport"

Une enseignante de l'Université de la Sorbonne publie l'annonce d'un événement sportif organisé par l'Université pour le 8 mars. Où il est question des "fées du sport", avec pour objectif d'améliorer les performances des entreprises. Bref, rien à voir avec le 8 mars ! 

IKEA propose aux enfants de faire la cuisine "comme Maman"

Un client d'Ikea a repéré ce panneau au rayon enfants : imiter maman grâce à la mini-vaisselle.

Un restaurant bordelais affiche son sexisme au mur

Sur le compte Twitter @Pepitesexiste, un bordelais a posté cette affiche vue sur les murs du restaurant Le Régent de Bordeaux : 

L'épouse parfaite est celle qui connait tous les petits plats qu'adore son mari, et tous les restaurants où on peut les déguster.

Les petites filles sont "capricieuses, moqueuses et bavardes" pour Fleurus Editions 

Comme les jouets, les livres continuent d'être genrés. Et de surcroît, les petites filles sont vues au travers des clichés véhiculés par des décennies de domination masculine :

Pour Leroy Merlin, la femme peut bricoler mais en étant sexy

Le magasin Leroy Merlin de Thoiry propose une soirée bricolage 100% féminin. Pourquoi pas ? Mais le flyer qui annonce cette soirée reste empreint de multiples clichés :

Un journaliste de Libération outré de ne pas pouvoir draguer dans l'espace public à cause du hijab

Décathlon lance un hijab de course, puis le retire du marché, à la suite de la polémique déclenchée. Et voici le journaliste Jean Quatremer, journaliste à Libération, qui s'indigne : 

Un clitoris en plastique suscite une pluie d'insultes

Pour expliquer comment sont faites les femmes, l'économiste écologiste Sandrine Rousseau, maître de conférences à l'Université de Lille,  participe à la campagne semaine de l'égalité au sein de l'université. Un clitoris en plastique est présenté et génère des commentaires négatifs au sein de l'établissement, au grand désarroi de l'universitaire qui poste la photo sur Twitter : là encore, commentaires sexistes ou insultants.

Pour le journaliste Jean-Michel Apathie, l'ex-présidente du Chili est "une sous-secrétaire désœuvrée"

L'AFP annonce que l'ONU demande à la France de rendre des comptes au sujet des violences policières qui ont émaillé les manifestations des "gilets jaunes". Le journaliste d'Europe 1 Jean-Michel Apathie réagit sur Twitter. Il qualifie l'ancienne présidente du Chili Michelle Bachelet, aujourd'hui Haut-commissaire de l'ONU aux Droits de l'Homme de "sous-secrétaire désœuvrée" : 

"#Entendu à la rédac" ou le sexisme ordinaire dans les rédactions

De leur coté, les collectifs #PrenonsLaUne, #NousToutes et #PayeTonJournal lancent une enquête sur le sexisme dans les rédactions françaises. Appel à témoignages anonymes. Résultats : 1837 réponses, 270 rédactions citées, 1503 personnes ont été victimes ou témoins d'agissements sexistes et 1253 ont été victimes ou témoins de propos sexistes

Les féministes, principales cibles de la Ligue du LOL

Le scandale Ligue du LOL éclate grâce à un article de #Checknews, le site de fact checking de Libération, le 8 février dernier. 

La ligue du LOL est un boys club de journalistes web des années 2010 qui s'est attaqué via le net à des femmes, des féministes, mais aussi des homosexuels et toute autre personne qu'il jugeait non conforme à ses "critères". Une dizaine de membres sont alors mis à pied ou licenciés de leur rédaction ou de leur entreprise, comme Vincent Glad et Alexandre Hervaud de Libération, et David Doucet et François-Luc Doyez des Inrockuptibles. 

Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.