Paris et sa banlieue sont de nouveaux plongées sous un nuage de particules fines depuis jeudi matin. La situation s'aggrave vendredi. Des mesures sont annoncées

Paris sous un nuage de pollution le 28 décembre
Paris sous un nuage de pollution le 28 décembre © Maxppp / OLIVIER ARANDEL

L'épisode de pollution aux particules qui touche l'Ile-de-France depuis ce jeudi matin devrait s'aggraver ce vendredi. La situation ne devrait pas s'arranger avant dimanche.

La pollution va s'aggraver ce vendredi
La pollution va s'aggraver ce vendredi © Visactu / Visactu

Dans un communiqué, la mairie de Paris affirme avoir réclamé à la préfecture de police d'instaurer "sans tarder" la circulation alternée sur les routes, déjà appliquée deux fois endécembre, en raison d'un nouveau pic de pollution aux particules fines en Ile-de-France. Mais la maire Anne Hidalgo ne l'a pas obtenue. En revanche, la préfecture de police de Paris impose vendredi des mesures contraignantes, notamment des limitations de vitesse, mais pas la circulation alternée. De son coté, la maire de Paris Anne Hidalgo réclame la circulation alternée mais ne l'a pas obtenue.

Vendredi, il sera donc interdit d'utiliser le chauffage individuel au bois et la vitesse sera réduite de 20 km/h sur toutes les portions d'autoroute, voies rapides, routes nationales et départementales d'Ile-de-France.

Le contournement par la Francilienne des véhicules poids lourd en transit est obligatoire ainsi que la réduction des émissions des établissements industriels. La préfecture recommande aussi de limiter, dans la mesure du possible, les déplacements en voiture et de privilégier le covoiturage.

Comme à chaque fois qu'un tel niveau de pollution atmosphérique est constaté, la Ville de Paris rend le stationnement résidentiel gratuit ce vendredi, pour le deuxième jour consécutif. Elle instaure également pour vendredi la gratuité de Vélib' (abonnement 1 jour) ainsi que celle de la première heure d'utilisation d'Autolib'.

Selon Airparif, l'épisode de ces jours-ci sera "plus ponctuel et moins intense" que celui de début décembre.

Selon l'organisme chargé de la surveillance de la qualité de l'air dans la région, la concentration en particules devrait dépasser vendredi "le seuil d'alerte" du public (80 µg/m3). Jeudi, la pollution n'aurait pas dépassé le "seuil d'information" du public (50 microgrammes/m3).

La faute au beau temps...

La France, et surtout l’Île de France, est traversée par un anticyclone qui apporte soleil, atmosphère stable et peu de vent. Et l'air au sol refroidit plus vite que l'air en altitude. Ces conditions météo aggravent la pollution.

...et surtout aux véhicules et au chauffage

La moitié de la pollution actuelle est due aux émissions des véhicules et l'autre moitié au chauffage au bois.

Paris avait subi début décembre un pic de pollution hivernal inédit depuis dix ans par sa longueur et son intensité. Après quelques jours de répit, la capitale avait connu un nouvel épisode de pollution aux particules. Lors de ces deux épisodes, la circulation alternée avait été instauré à Paris et dans 22 communes de la petite couronne.

►►►LIRE |Le vrai du faux de l'impact de la pollution sur la santé

La pollution de l'air cause tous les ans 48 000 décès prématurés, par cancers ou affections respiratoires, selon une évaluation de Santé publique France.

3 semaines de pollution dans les Alpes

La vallée de l'Arve, qui mène au Mont-Blanc en Haute-Savoie, connaît un pic de pollution d'une durée exceptionnelle. Jeudi, la zone a dépassé pour le 23 ème jour consécutif le seuil des 50 microgrammes de particules fines par mètre cube d'air. Il s'agit d'un épisode exceptionnel par sa longueur mais pas par son intensité, la région étant régulièrement touchée par les particules fines en raison notamment de l'effet couvercle dans la vallée créé par l'anticyclone bloqué sur cette partie des Alpes doublé d'une inversion des températures.

Ce sont surtout les communes de Cluses, Sallanches et Passy qui sont touchées, Chamonix étant au dessus du couvercle.

La pollution troisième cause de mort en France

Certaines régions françaises polluées toute l'année
Certaines régions françaises polluées toute l'année © Visactu / Visactu

Malgré tout, les runners sont toujours de sortie à Paris, même les jours de pollution .

►►►ECOUTER | Le reportage de Morgane Heuclin Reffait de France Bleu Paris

Plus vous allez ventiler, plus vous allez inhaler des particules fines. Il y a plus à perdre qu'à gagner à courir quand il fait ce temps là! Bruno Burel, médecin du sport

Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.