Heurts entre police et manifestants
Heurts entre police et manifestants © capture d'écran

C'est la quatrième fois en deux mois que l'intersyndicale (CGT, FO, Solidaires, UNEF, UNL et FIDL) appelle à manifester dans toute la France. Entre 15.000 manifestants, selon la police et 60.000 selon la CGT, ont défilé à Paris. Un policiera été très grièvement blessé.

Le projet de loi El Khomri doit être examiné dans cinq jours à l'Assemblée nationale. Et les syndicats sont persuadés que "gagner le retrait du projet de loi travail est possible" . Un projet jugé trop favorable aux employeurs et source de précarité pour les précaires , notamment les jeunes. Le texte doit donner plus de souplesses aux entreprises, notamment en matière d'aménagement du temps de travail et il vise à clarifier les règles de licenciement économique. Face à la contestation, le gouvernement a décidé derevenir sur le plafond des indemnités prud'homales .

Le 31 mars dernier,1.2 millions de personnes s'étaient rassemblées pour manifester selon les syndicats, 390 000 selon les autorités. Un mouvement qui a pris de l'ampleur avec la Nuit Debout qui réunit chaque soir des milliers de personnes place de la République à Paris et qui rassemble également dans certaines autres villes de France.

Des manifestations pas toujours dans le calme

A Paris , la police et les manifestants s'affrontent actuellement. A l'entrée du pont d'Austerlitz, plusieurs dizaines de manifestants ont lancé des bouteilles, des pavés et des extincteurs contre les forces de l'ordre, qui ont riposté à coups de gaz lacrymogènes. Ces incidents ont interrompu la progression du cortège, qui n'avait pas encore passé le pont, et provoqué l'arrivée de CRS en renfort. Un policier a été grièvement blessé. Des échauffourés ont également eu lieu tôt jeudi matin en banlieue parisienne.

Des incidents ont eu lieu plus tôt dans la journée également à Marseille où 57 personnes ont été interpellés. Echaufourrées également à Nantes ,Lyon etRennes où plusieurs personnes serait gravement blessées dont un jeune touché à la tête par un "tir de projectile", selon la Préfecture.

Des perturbations dans les transports

Conséquence de cette grève, quelques perturbations sont à prévoir dans les transports ce jeudi.20% des vols sont annulés à Orly.

À la SNCF,le trafic est normal pour les TGV, quasi-normal pour les Intercités . Mais les Intercités de nuit ne circulent pas.

Pour les RER, il n'y a qu'un train sur deux sur le RER B, deux sur trois pour le RER C .

Certains lycées pourraient être bloqués en région (sauf pour la zone C qui est toujours en vacances).

Les perturbations dans les transports pour la journée du 28 avril
Les perturbations dans les transports pour la journée du 28 avril © Radio France
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.