Les drones ont une signature radar équivalente à celle d’un pigeon
Les drones ont une signature radar équivalente à celle d’un pigeon © MaxPPP

Le cadeau tendance de ce Noël 2015 est le drone. N’importe qui peut s’en acheter un, son usage n’est plus réservé seulement aux professionnels et à l’armée. Un nouvel arrêté ministériel entrera en vigueur le 1er janvier pour réglementer son utilisation.

► Les engins d’entrée de gamme coûtent 100 € et le modèle le plus cher vous en coûtera 3.200 €. Dans tous les cas, ne jouez pas aux "drones tamponneurs", n’utilisez pas votre aéronef dans un espace déjà très prisé pour le vol.

► Si vous pensiez espionner votre voisin pour savoir comment il réalise ses fameuses brochettes c’est raté ! Vous n’avez pas le droit de survoler le jardin de vos voisins car ils ont le droit au respect de leur vie privée. Des zones géographiques sont donc proscrites, comme explique ce tweet :

►D'accord, George Clooney est sur la terrasse à coté, en train de boire un café... Malgré tout il est interdit de le filmer avec votre joli drone armé d'une caméra car :

Je ne diffuse pas mes prises de vues sans l’accord des personnes concernées et je n’en fais pas une utilisation commerciale

Triste, quoi d'autre...

►Ne rêvez pas non plus de prendre des photos du sommet de la Tour Eiffel. Si la personne aux manettes fait voler l’appareil à plus de 150 mètres de haut, elle ne respecte pas les règles. Question de périmètre, vous ne pouvez pas dépasser 200 mètres autour de vous et dans ce cas vous devez voler à au moins 50 mètres de haut. Une deuxième personne doit vous accompagner pour garder le contact visuel de l’objet volant. Interdiction de se déplacer. Le pilote doit rester sur place interdiction d’être à bord d’un véhicule en mouvement.

► Si votre drone a un mode "autopilote", activez-le seulement si l'aéronef fait moins d’un kilo et si le vol n’excède pas huit minutes.

► Et puis si vous avez envie d’observer les chouettes ou les chauves-souris, c’est raté aussi ! La réglementation interdit l’utilisation du drone la nuit.

► Vous ne pourrez pas piloter de drone si vous êtes déficient auditivement ou sourd, le drone doit toujours être sous contrôle visuel et auditif.

Si ces règles ne sont pas scrupuleusement respectées, vous risquez un an de prison et 75 000 € d’amende.

Mots-clés :
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.