[scald=30535:sdl_editor_representation]LONDRES (Reuters) - Des groupes de jeunes ont attaqué dimanche soir des magasins et des voitures de police dans le nord de Londres, au lendemain d'émeutes dans le quartier de Tottenham.

Les violences ont éclaté à Enfield, à quelques kilomètres au nord de Tottenham. Plusieurs personnes ont été arrêtées, selon la police.

"Quiconque croit pouvoir profiter des événements de la nuit dernière pour commettre de nouveaux délits aura affaire à nous", a déclaré le chef de la police Christine Jones.

Un pharmacien a déclaré à la BBC qu'il avait dû se calfeutrer dans son magasin après une attaque d'une quinzaine de jeunes gens contre sa boutique.

"C'était vraiment effrayant", a-t-il confié.

Dans la nuit de samedi à dimanche, des émeutiers armés de cocktails Molotov avaient semé le chaos à travers le quartier défavorisé de Tottenham, incendiant véhicules de police, bâtiments, magasins et un autobus à impériale.

Michael Holden et Adrian Croft; Benjamin Massot pour le service français

Mots-clés :
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.