Alors que le parti Républicain attendait une vaste foule ce week-end pour un meeting de Donald Trump, la salle du stade de Tulsa est restée en partie vide. A l'origine de cet échec, l'action d'internautes fans de K-Pop sur Twitter, mais aussi de membres de l'Alt TikTok, sorte de contre-culture de ce réseau social.

Quatre exemples de l'esthétique de l'Alt TikTok
Quatre exemples de l'esthétique de l'Alt TikTok © Captures d'écran

La salle du stade de Tulsa (Oklahoma) était quasiment vide. Alors que le président Donald Trump, candidat à un deuxième mandat, annonçait qu'un million de billets avaient été demandés, ce meeting, qui devait marquer la reprise de sa campagne électorale, s'est fait devant un public bien moins important que la jauge de 20 000 personnes prévue dans cette salle. 

Pour afficher ce contenu Twitter, vous devez accepter les cookies Réseaux Sociaux.

Ces cookies permettent de partager ou réagir directement sur les réseaux sociaux auxquels vous êtes connectés ou d'intégrer du contenu initialement posté sur ces réseaux sociaux. Ils permettent aussi aux réseaux sociaux d'utiliser vos visites sur nos sites et applications à des fins de personnalisation et de ciblage publicitaire.
Gérer mes choix

Si les équipes du candidat républicain ont dénoncé l'action de "manifestants radicaux" qui ont empêché l'accès au stade, et forcé l'annulation d'une retransmission des discours prévue à l'extérieur de la salle, la vraie raison de cet échec est certainement à chercher ailleurs, si l'on en croit par exemple le tweet de la représentante démocrate Alexandria Ocasio-Cortez : "En fait, vous avez juste été bousculés par des ados sur TikTok qui ont inondé la campagne Trump de fausses réservations de billets, et qui vous ont berné pour vous faire croire qu'un million de personnes avaient suffisamment envie de voir votre 'scène ouverte' suprématiste pour remplir un stade pendant le Covid. Merci les Zoomers [membres de la génération Z, nés après 2000, ndlr], je suis fière de vous". 

A l'origine de ce mouvement, on trouve essentiellement deux communautés : les fans de KPop d'un côté, et l'Alt TikTok de l'autre. On avait déjà entendu parler de l'action des féru.e.s de pop coréenne au début du mouvement Black Lives Matter. Cette communauté dont la plupart des membres sont ouverts aux problématiques de lutte contre le racisme, le sexisme et l'homophobie, avait inondé de vidéos de leurs artistes préférés une application de la police de Dallas. Très nombreux sur Twitter, les fans de KPop avaient aussi saturé les mots-clé opposés au #BlackLivesMatter, comme #WhiteLivesMatter.

Une culture alternative sur TikTok

Mais il faut désormais aussi compter avec l'Alt TikTok, dont on n'avait pas entendu parler jusqu'à présent. Pour bien comprendre ce dont il est question, reprenons rapidement les bases de ce qu'est TikTok : ce réseau social de vidéos musicales, lancé en 2016, a pris son envol sur ces deux dernières années, jusqu'à toucher non plus seulement les très jeunes adolescents (la génération Z) mais aussi les générations plus âgées. Et – et c'est là que ça devient important sur notre sujet – au cours de ces derniers mois, TikTok s'est spécialisé de facto dans deux grandes catégories : les vidéos de danse d'une part, et les "challenges" (ou "memes"), qui consistent à filmer ses propres images sur une bande son prédéfinie, pour réinterpréter à volonté un même modèle. 

C'est en parallèle à ce mouvement-là que l'Alt TikTok s'est mis en place. L'Alt TikTok, aussi appelé Elite TikTok, c'est la contre-culture du TikTok que l'on connait tous. Le mouvement s'est construit en opposition au "Straight TikTok", terme qui était à l'origine utilisé pour qualifier la sphère des utilisateurs et utilisatrices hétérosexuel.le.s du réseau social, mais qui s'est élargi à toutes les personnes qui font une utilisation "mainstream" de TikTok telle qu'évoquée plus haut. Les utilisateurs qui se revendiquent de l'Alt TikTok continuent à poster sur cette même appli, mais le font avec leurs propres codes et conventions.

Avant d'essayer de trouver des traits communs à l'Alt TikTok, nous avons tenté l'expérience de chercher ce mot-clé dans l'application, et de piocher des résultats au hasard. Nous avons donc vu une personne déguisée en licorne multicolore enceinte dépourvue de visage se mouvoir en plein air sur des sons étranges (@lummpyscisaleni_yes), quelqu'un prendre du bon temps au bord de la piscine avec sa nouvelle pote la grenouille (@emmalmahon), ou un très dérangeant montage d'images toutes plus étranges les unes que les autres sur une version déformée de "Ameno", le titre de ERA (vu chez @alexdr20)… et enfin, des personnages en 3D faire du vélo dans tous les sens sur une musique, là encore, partant en vrille (sur le compte de @doremisixa).

Pour afficher ce contenu Youtube, vous devez accepter les cookies Publicité.

Ces cookies permettent à nos partenaires de vous proposer des publicités et des contenus personnalisés en fonction de votre navigation, de votre profil et de vos centres d'intérêt.
Gérer mes choix

Glitch, sons étranges et obsessions

Alors qu'est-ce qui définit l'Alt TikTok ? Comme toute contre-culture, elle a ses propres codes que l'on retrouve régulièrement dans les vidéos taguées #AltTikTok : une esthétique très "arty", une utilisation du "glitch" (sorte d'erreur technique volontaire) visuel ou sonore, et surtout une forte propension à tourner en dérision les pratiques du "straight TikTok", avec pléthore de danses et d'attitudes absurdes, parfois dérangeantes. On y retrouve aussi des codes visuels et sonores proches de ce qu'on a pu voir dans les "YouTube poops", à base d'images saccadées, de variations de volume ou de sons saturés.

Parmi les tendances qui ont marqué l'Alt TikTok, on a trouvé celle consistant à faire se propager des bandes sonores étranges, dérangeantes, et à regarder l'autre côté (le "straight TikTok" donc) se laisser piéger. 

Pour afficher ce contenu Youtube, vous devez accepter les cookies Publicité.

Ces cookies permettent à nos partenaires de vous proposer des publicités et des contenus personnalisés en fonction de votre navigation, de votre profil et de vos centres d'intérêt.
Gérer mes choix

Mais comme tout ce qui se passe sur TikTok, tout va vite, très vite. Les tendances ne durent pas plus de quelques jours, quelques heures au plus. En revanche, l'Alt TikTok compte aussi ses propres sous-genres, ses obsessions (on parle de plusieurs "sides" de TikTok) : parmi elles, la marionnette Elmo, tirée de la série Rue Sésame. Mais aussi les grenouilles, les bonnets, et une façon de parler bien caractéristique : les "commentaires féériques", qui consistent à ponctuer des atrocités par de mignons emoji. Parmi les obsessions les plus étonnantes de l'Alt TikTok, on trouve aussi ces nombreux comptes se faisant passer pour des marques ou des grands magasins, qui s'amusent à placer des yeux et une bouche sur les logos et les devantures, comme pour leur donner vie (c'est le "Retail side of TikTok"). 

Pour afficher ce contenu Twitter, vous devez accepter les cookies Réseaux Sociaux.

Ces cookies permettent de partager ou réagir directement sur les réseaux sociaux auxquels vous êtes connectés ou d'intégrer du contenu initialement posté sur ces réseaux sociaux. Ils permettent aussi aux réseaux sociaux d'utiliser vos visites sur nos sites et applications à des fins de personnalisation et de ciblage publicitaire.
Gérer mes choix

Sons, chansons et engagements

Il faut aussi ajouter à cela des bandes sonores emblématiques du "Elite Side of TikTok". Il y a cette chanson chinoise dont le texte, en phonétique, donne "xue hua hua piao piao bei feng xiao xiao". Rajoutez-y des emoji et vous y trouverez un motif récurrent

Pour afficher ce contenu Youtube, vous devez accepter les cookies Publicité.

Ces cookies permettent à nos partenaires de vous proposer des publicités et des contenus personnalisés en fonction de votre navigation, de votre profil et de vos centres d'intérêt.
Gérer mes choix

On y trouve aussi cette chanson, "America" de Mabes, expliquant qu'il y a beaucoup de gens en Amérique (une réponse au même "This is America" récurrent sur TikTok ?), ou encore cette voix trafiquée qui annoncela sortie de l'album de Gummi Bear le 13 novembre. De quelle année ? Qui est Gummi Bear ? Et surtout, pourquoi ? Nous ne le saurons pas. (En fait si : Gummy Bear est une friandise, à qui un album a été dédié... dont beaucoup de chansons ont été reprises sur le "straight side" de TikTok).

Pour afficher ce contenu Youtube, vous devez accepter les cookies Publicité.

Ces cookies permettent à nos partenaires de vous proposer des publicités et des contenus personnalisés en fonction de votre navigation, de votre profil et de vos centres d'intérêt.
Gérer mes choix

Au pied d'un article publié par Buzzfeed aux États-Unis pour définir l'Alt TikTok, on peut lire dans les commentaires "J'ai tout lu… et je n'ai toujours rien saisi". A vrai dire, nous non plus, tant cette face cachée du réseau social le plus populaire du moment est indéfinissable. Mais en résumé, la face Alt de TikTok, c'est beaucoup d'inventivité, du second degré, un brin de sarcasme et, donc… de l'engagement : si le Alt TikTok n'est pas directement lié à la communauté LGBTQ, il est plus ouvert aux questions d'actualité et de société. Ainsi, à l'instar des fans de KPop sur Twitter, ces utilisateurs et utilisatrices ont réussi à se mobiliser pour saturer le meeting de Donald Trump… et pourraient continuer à faire parler d'eux dans une campagne où les réseaux sociaux risquent de prendre une importance plus forte que jamais. 

En outre, tout cela n'est qu'un début : les profondeurs de TikTok ne s'arrêtent pas à l'Alt TikTok, on trouve désormais plus surréaliste encore : le Deep TikTok, ou DeepTok. Accrochez-vous.

Pour afficher ce contenu Youtube, vous devez accepter les cookies Publicité.

Ces cookies permettent à nos partenaires de vous proposer des publicités et des contenus personnalisés en fonction de votre navigation, de votre profil et de vos centres d'intérêt.
Gérer mes choix

Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.