Le philosophe Peter Singer défend "l’altruisme efficace", un système qui permettrait de changer le monde tel qu’il est pour le rendre meilleur… Mais qu'est-ce que c'est, exactement, "l'altruisme efficace" ? Explications - et illustration avec l'aide de Steven Spielberg.

Donnez oui, mais donnez efficace ! C'est du moins ce que conseille le philosophe Peter Singer
Donnez oui, mais donnez efficace ! C'est du moins ce que conseille le philosophe Peter Singer © Getty / Marcus Butt

Le philosophe Peter Singer est australien, il a 72 ans, il enseigne la philosophie à la prestigieuse université de Princeton aux Etats-Unis. Il est considéré comme l'un des penseurs les plus influents de la planète. Il était invité au micro d'Ali Rebeihi pour présenter un concept évoqué dans son nouveau livre : "l'altruisme efficace". 

L'altruisme efficace, c'est quoi ?

Matthieu Ricard distingue deux aspects dans ce concept, comme il l'expliquait dans une conférence à la Sorbonne en 2016 :

"L'altruisme, c'est le désir de faire le bien d'autrui. Tant qu'à faire, autant que l'altruisme remplisse véritablement sa fonction et soit efficace !"

"Par exemple, si pour des raisons personnelles ou autre, vous avez la possibilité d'aider à rendre heureux un enfant des pays riche en dépensant des sommes considérables, et si, pour la même somme, vous pouvez sauver la vie de 200 enfants quelque part dans le monde... La réponse de l'altruisme efficace est : sauvez la vie de ces 200 enfants".

Un autre aspect de l'altruisme efficace : "Pour certains d'entre nous, nous vivons avec une certaine aisance. Est-ce que nous avons vraiment besoin de la totalité des revenus que nous engrangeons chaque année ? Est-ce que nous ne pourrions pas vivre plus simplement, profitant du fait que nous nous trouvons dans un pays où la vie est plus aisée, pour consacrer une partie de nos revenus pour aider là où il y en a le plus besoin ?"

De l'importance de ne pas gaspiller son don caritatif

Peter Singer note que "Même si vous avez beaucoup de gens altruistes de par le monde, c'est un mouvement émotionnel plutôt que rationnel... À tel point que, parfois, ces gestes ne servent pas à grand chose. Pour la même somme, le même temps consacré, on pourrait faire dix à cent fois mieux en terme de "bien" apporté donc c'est du gâchis !"

Il y a des gens qui donnent des petites sommes à un grand nombre d'organisations caritatives… Ça ne sert pas à grand chose ! Pour chaque don, il y a des frais administratifs et souvent, la somme donnée est entièrement consumée par ces frais administratifs. Il vaut mieux cibler des organisations qui sont véritablement efficaces et donner des sommes importantes.

À ceux qui s'émeuvent de voir appliquée à des dons caritatifs une logique économique, Peter Singer répond que, lui est horrifié par ceux qui ne font pas le bon calcul et gâchent leur don. On en veut pour notre argent dans des tas d'autres domaines, pourquoi pas dans l'altruisme ? C'est aussi du gaspillage de mal dépenser son argent pour de l'altruisme...

Exemple pratique : la liste de Schindler

Guillemette Odicino, chroniqueuse pour Grand bien vous fasse, a trouvé un exemple concret d'altruisme efficace dans une histoire que nous connaissons tous : la Liste de Schindler (Steven Spielberg, 1993) :

"L'altruisme commence par la reconnaissance que l'autre est son égal. Quand le comptable Itzhak Stern, engagé comme un millier d'autres juifs par Schindler dans son usine d'ustensiles de cuisine, se voit obligé de redire "Je suis juif", Schindler répond simplement "Et moi je suis allemand". Toutes les identités ont la même valeur.

L'homme d'affaire, qui est très loin d'être vertueux, va devenir un Juste en étant pragmatique. Il va préserver ces juifs en usant d'une raison économique : ils sont de la main d'oeuvre gratuite pour le IIIe Reich. Puis, quand l'horreur se fera de plus en plus inévitable, il les sauvera en les rachetant, un par un. 

Il consacrera son argent à sauver des vies. Une à une. La scène la plus bouleversante du film est celle où, fiévreux, il compose sa liste : "Encore un, Stern, encore un". C'est le moment où son altruisme devient efficace. Le plus beau des bilans comptables."

Peter Singer souligne : "Il aurait été impossible de contrer le système. Schindler se serait fait tuer s'il avait ouvertement parlé contre le  nazisme. Au lieu de ça, il dit, moi en tant qu'individu je peux sauver quelques vies. Il en a sauvé des centaines à la fin... mais il ne pouvait pas sauver des millions de vies non plus. 

Voilà quelqu'un qui, dans les circonstances qui étaient les siennes, avait fait la chose la plus efficace possible pour aider les autres.

Aller plus loin

🎁 FAIRE UN DON Pour faire un don efficace : Givewell.org recense les associations caritatives selon un rapport coût/efficacité

📖 LIRE L'altruisme efficace, le livre de Peter Singer publié aux Editions des Arènes (avec une préface de Matthieu Ricard)

🎧 ÉCOUTER L'entretien complet de Peter Singer au micro d'Ali Rebeihi

📹  VIDÉO Nos confrères de France Culture résument la pensée de Peter Singer en 4 idées pour changer le monde

Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.