Le ministère de la Santé a publié ce lundi le nouveau modèle du carnet de santé, qui sera distribué à partir du 1er avril prochain aux parents des nourrissons. Y figure la liste des 11 vaccins obligatoires mais aussi des messages de santé publique, sur l'exposition aux écrans ou les accidents domestiques.

La version actuelle du carnet de santé n'avait pas été modifiée depuis 2006.
La version actuelle du carnet de santé n'avait pas été modifiée depuis 2006. © Maxppp / JEAN BAPTISTE QUENTIN

Nouvelle liste des 11 vaccins obligatoires, nouvelles courbes de croissance, conseils de santé publique adaptés aux nouvelles technologies... La nouvelle version du carnet de santé, qui sera distribuée aux parents des nouveaux-nés à partir du 1er avril prochain, vient moderniser un carnet qui n'avait pas été mis à jour depuis 2006. Il sera plus en phase avec les problématiques domestiques des parents et avec la réalité de la taille des enfants français.

Les nouveaux conseils à destination des parents pour éviter les accidents domestiques.
Les nouveaux conseils à destination des parents pour éviter les accidents domestiques. / Capture d'écran - Ministère de la Santé

Pour ces nouvelles courbes de croissance, on est allé chercher dans les logiciels de plus d'un millier de pédiatres et on a repris les tailles et les poids collectés ces derniers mois sur plus de 260 000 enfants de 0 a 16 ans. Les pédiatres le disaient depuis un certain temps : les anciennes courbes ne correspondaient plus à la réalité, les enfants étaient trop souvent au-dessus des moyennes indiquées. 

Le docteur Sylvie Huninois, pédiatre, a participé à l'élaboration de ce nouveau carnet : "On avait l'impression que les enfants étaient plus grands. À huit ans, par exemple, la moyenne se situait aux environs d'1m24, la moyenne actuelle aux environs d'1m28. Quatre centimètres de plus, c'est beaucoup."

Ne pas laisser l'enfant dans une pièce où la télé est allumée

Autre changement notable, les recommandations adressées aux parents. Ne pas mettre bébé dans une pièce ou la télé est allumée, le faire dormir dans la chambre de ses parents jusqu'à 6 mois minimum pour réduire le risque de mort subite, et éviter aussi le contact avec les produits d'entretien : "Les perturbateurs endocriniens, on en découvre tous les jours. Certaines pathologies émergent, qu'on ne connaissait pas trop en 2006, du genre des pubertés plus avancées chez les petites filles. On doit être plus prudents et alertés là-dessus."

Capture d'écran du carnet de santé 2018 - Ministère de la Santé
Capture d'écran du carnet de santé 2018 - Ministère de la Santé

Autres avertissements de cette édition 2018 : préférer les biberons en verre, aérer son intérieur tous les jours et ne pas secouer un bébé car cela peut le rendre handicapé à vie.

► Consulter la version numérique du nouveau carnet de santé

Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.