Le souverain pontife a refusé dimanche tout amalgame entre islam et terrorisme, expliquant que les catholiques pouvaient être aussi violents que les musulmans

Dans l'avion qui le ramène des JMJ, le pape François demande de ne pas associer islam et terrorisme
Dans l'avion qui le ramène des JMJ, le pape François demande de ne pas associer islam et terrorisme © AFP / Filippo MONTEFORTE

A bord de l'avion papal de retour des JMJ en Pologne, le pape François a clairement exposé son refus de tout amalgame entre islam et terrorisme. Le souverain pontife répondait à une question sur l'assassinat du père Jacques Hamel par deux hommes se réclamant de l'organisation terroriste l'Etat Islamique. Un attentat intervenu juste avant le début des JMJ.

Je pense qu'il n'est pas juste d'identifier l'Islam à la violence. Ce n'est pas juste et ce n'est pas vrai.

François l'a rappelé, "dans presque toutes les religions, il y a toujours un petit groupe fondamentaliste. Il y en a chez nous", a-t-il reconnu. "Si je parle de violence islamique, alors je dois parler de violence catholique. Tous les musulmans ne sont pas violents".

Le pape a même semblé dénoncer la montée des populismes, avec leur cortège de racisme et la xénophobie, en en ajoutant : "On peut tuer avec la langue aussi bien qu'avec un couteau".

François qui cherche des explications à la radicalisation des jeunes dans le manque d’idéaux et surtout dans le chômage : "Je me demande pourquoi tant de jeunes européens ont été privés d'idéaux, ne travaillent pas. Alors, ils se tournent vers la drogue, l'alcool ou s'engagent dans IE. Je sais qu'il est dangereux de le dire, mais le terrorisme prospère quand le dieu de l'argent est placé en premier" a dit le pape. "Lorsque l'argent devient dieu et que c'est lui qui est au centre de l'économie du monde et non la personne. C'est la première forme de terrorisme. C'est du terrorisme contre toute l'humanité."

Ecoutez le pape François

Derniers articles
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.