Dans le choeur, le vêtement marron est exposé dans un reliquaire couleur or
Dans le choeur, le vêtement marron est exposé dans un reliquaire couleur or © MaxPPP

150 000 fidèles sont attendus jusqu'au 10 avril dans la basilique d'Argenteuil pour voir de leurs propres yeux une tunique qui aurait été portée par le Christ et dont l'ostension solennelle n'a lieu qu'une fois tous les 50 ans.

Les festivités ont lieu du 25 mars au 10 avril, avec messes et veillées.

Une ostension exceptionnelle du dernier vêtement porté par le Christ avant sa mort, notamment sur le Chemin de croix. La Sainte tunique, conservée à Argenteuil depuis 1200 ans , est habituellement présentée deux fois par siècle, la dernière fois c'était en 1984.

Un événement religieux exceptionnel

Pour les chrétiens, c'est un événement rare. Cette relique "du Christ vivant" figure, selon l'Eglise, parmi les trois grandes reliques de la Passion, avec le Suaire d'Oviedo et le linceul de Turin.

Pour son 50ème anniversaire, le diocèse de Pontoise a tenu à organiser cette "ostension". C'est également le 150ème anniversaire de la basilique d'Argenteuil, et surtout 2016 est l'année de la miséricorde , décrétée par le pape François.

Une ostension exceptionnelle organisée sous haute surveillance : une centaine de policiers, la police municipale, le service de sécurité privé du diocèse et des militaires de la force sentinelle seront mobilisés jusqu'à la fin des festivités pour sécuriser la basilique.

Le reportage de Marine Chailloux à Argenteuil :

Une relique authentique ?

L' authenticité de la Sainte tunique pose question. L'objet est conservé dans la basilique d'Argenteuil depuis que Charlemagne l'a donné à sa fille, religieuse à Argenteuil, il y a 1200 ans.

Qu'importe pour le père Guy-Emmanuel Cariot , recteur de la basilique d'Argenteuil, ce qui compte, c'est le symbole religieux.

Toute la pasion est condensée dans le vêtement. C'est grâce à la Sainte tunique que la ville d'Argenteuil a été fortifiée à la Renaissance. Une datation au carbone 14, réalisée en 2004, a conclu a conclu que le vêtement remontait au 6ème siècle. Comment un faussaire aurait-il pu faire cela au 6ème siècle ?

La prochaine ostension devrait avoir lieu en 2034. Le programme complet à retrouver sur saintetunique.com

Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.