Le vélo semble avoir conquis nombre de Parisiennes et de Parisiens pour se déplacer. C'est désormais le mode de transport principal sur certains axes importants de la capitale, notamment aux heures de pointe.

Parisiennes et Parisiens se sont laissés tenter par le vélo pour leurs déplacements.
Parisiennes et Parisiens se sont laissés tenter par le vélo pour leurs déplacements. © Maxppp / LP / Olivier Lejeune

Jamais Paris n'a vu autant de vélo dans ses rues. Jamais les Parisiennes et Parisiens n'ont autant pédalé. Geste barrière à lui tout seul, le vélo est devenu le moyen de transport idéal pour se rendre au travail ou se déplacer dans la ville, encouragé par les autorités, en plus d'être plus agréable et accessible au printemps et en été. Les chiffres, eux, confirment cet engouement : globalement, la pratique du vélo augmente considérablement depuis le déconfinement, comme l'observe par exemple l'association Vélo et territoires dans ses rapports réguliers

Sur les réseaux sociaux, les partisans de la bicyclette n'hésitent pas à mettre en avant l'abondante fréquentation des voies cyclables ces dernières semaines. D'autres affirment aussi que, sur certains axes, le nombre de vélos en circulations a largement dépassé le nombre de voitures. Nous avons vérifié : c'est vrai sur au moins deux points de comptages, ceux des boulevard de Sébastopol et Voltaire. 

Jusqu'à 30 vélos par minute

Pour le confirmer, nous avons observé, grâce aux données publiques mises en ligne par la ville de Paris, quels étaient les compteurs de passages de vélos les plus performants de la capitale. En fonction de la fiabilité de ces données, de celles disponibles pour le trafic routier, nous avons choisi d'observer principalement le boulevard Voltaire et le boulevard Sébastopol, sur la journée de jeudi 25 juin.

Comme le montrent ces deux courbes, le trafic cycliste est donc régulièrement supérieur au trafic routier, notamment lors des heures de pointe à savoir entre 8 et 9h et entre 18 et 19h sur Voltaire et Sébastopol.  

Aux moments les plus forts de la journée, le rythme des passages est intense : plus de 20 vélos à la minute à 19h sur Voltaire, près de 30 par minute sur Sébastopol. Il faut évidemment avoir à l'esprit que ces vélos vont dans les deux sens de direction car des compteurs sont situés des deux côtés de la voie. 

Une tendance observée sur plusieurs jours

Pour le boulevard Voltaire notamment, cette tendance n'est pas propre à la seule journée de jeudi puisque si l'on observe les relevés de la semaine écoulée, la fréquentation vélo est encore régulièrement supérieure à celle des voitures, à l'exception du weekend et notamment la nuit de samedi à dimanche ou la soirée de dimanche 21 juin. Là, les cyclistes ne sont pas (ou peu) de sortie.  

"Cela montre notamment que les axes auto se congestionnent logiquement beaucoup plus vite qu'un axe vélo", note un expert des politiques cyclables dans la capitale."Dix vélos ça ne se voit pas alors que dix voitures, c'est un début de bouchon."

Plus de 14 000 biclous sur Rivoli en une journée

L'idée étant de comparer le trafic vélo/voiture sur des axes où ces deux modes de transport existent en parallèle, il apparaissait difficile de comparer la circulation sur la plupart des quais de Paris qui sont doublés de voies sur berges largement accessibles aux cyclistes. Nous avons aussi mis de côté la rue de Rivoli de notre sélection car, si les images du nombre de vélos qui y circulent sont impressionnantes, cet axe majeur est désormais, par la volonté politique, quasi-exclusivement fréquenté par les vélos.  

Néanmoins, d'après les chiffres communiqués par la ville de Paris obtenus par un comptage différent, opéré via caméras, mi-juin, plus de 14 000 vélos étaient comptabilisés chaque jour rue de Rivoli, au niveau de l'hôtel de ville. A titre indicatif, la moyenne tournait, à l'automne 2019, autour de 2000 vélos par jour. 

119% de passages vélos à Paris en juin

Si l'on dresse un constat plus global sur la pratique du vélo à Paris, on observe que, par rapport à la même période en 2019, le trafic vélo du mois de mai à augmenté de moitié ( 51%), alors même que le déconfinement n'est intervenu qu'à partir du 11 mai et que beaucoup de déplacements restaient restreints en Île-de-France. Pour le mois de juin, le nombre moyen de passages de vélos par heure a plus que doublé ( 119%).

Ce chiffre est obtenu en établissant la moyenne mensuelle du nombre de vélos dénombrés chaque heure aux différents points de comptage disposés dans la capitale. Sur son trajet, un même vélo peut être comptabilisé plusieurs fois. 

Thèmes associés
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.