Alors que Paris a été classé département dans lequel la circulation du virus est active, la préfecture de police de Paris a étendu, à partir de ce samedi 8h, les zones dans lesquelles le port du masque est obligatoire en extérieur.

La préfecture de police de Paris étend les zones dans lesquelles le port du masque est obligatoire en extérieur
La préfecture de police de Paris étend les zones dans lesquelles le port du masque est obligatoire en extérieur © Maxppp / Philippe Lavieille

C'est par un décret publié ce vendredi au Journal officiel, que Paris et le département des Bouches-du-Rhône ont été classés zones de "circulation active" du coronavirus, ce qui permet aux préfets respectifs de prendre des mesures supplémentaires pour lutter contre l'épidémie de Covid-19, en concertation avec les élus.

Pour la capitale, la préfecture de police de Paris a annoncé vendredi soir que les rassemblements de plus de 10 personnes sont désormais interdits si les gestes barrières ne sont pas garantis. 

Pour les piétons, y compris ceux qui pratiquent une activité sportive, désormais ce ne sont plus des rues, mais des quartiers entiers dans lesquels le masque devient obligatoire à l'extérieur. À commencer par le cœur de Paris, de Bastille jusqu'au jardin des Tuileries, mais aussi les Champs Élysées qui avaient été exemptés début août de cette obligation. Même chose pour les quartiers des Batignolles, de Grenelle, d'Oberkampf ou encore de Barbès. 

L'obligation a pris effet ce samedi 15 août à 8h.

"Si la situation épidémiologique devait à nouveau se dégrader, le port du masque pourrait devenir obligatoire sur l'ensemble de la capitale", précise la préfecture.

La préfecture de police de Paris a étendu les zones dans lesquelles le port du masque est obligatoire en extérieur
La préfecture de police de Paris a étendu les zones dans lesquelles le port du masque est obligatoire en extérieur / Préfecture de Paris

> Consulter la liste des rues concernées par l'obligation du port du masque à Paris

Les contrôles s'assurant du respect des gestes barrières, vont être renforcés dans les bars, restaurants et sur les terrasses. En cas de non respect de ces règles, les établissements risquent la fermeture administrative.   

Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.