Ecole St Mesmin
Ecole St Mesmin © Radio France / Claire chaudiere

La commune de La Chapelle Saint Mesmin dans le Loiret est le théâtre d'un conflit qui s'éternise. Une école privée de confession musulmane ne parvient pas à ouvrir ses portes, et cela pour la deuxième rentrée consécutive. Les représentants de cette école se disent victimes d'un traitement discriminatoire. La mairie les avait obligés à fermer quelques jours après la rentrée de 2014. Et rebelote cette année, alors que les travaux de conformité ont bien été réalisés.

Ce qui, au début, pouvait ressembler à un faux départ pour une nouvelle école, peut-être pas encore très rôdée aux lourdeurs administatives, commence à tourner au bras de fer politique avec le maire de cette commune de l'Orléanais. Les experts incendie et handicap ont bien validé il y a quelques mois les ajustements réalisés par l'association Les ateliers Montessori , c'est le nom de cette école. Et pourtant un nouveau blocage apparait. Sidérant pour Mustapha Ettaouzani le porte-parole de l'association.

(Sur le secteur les autres écoles privées ont un ratio de parc de parking bien moins important que celui de cette école musulmane répètent ses représentants) Le mairie de la Chapelle St Mesmin le socialiste Nicolas Bonneau refuse pour le moment de commenter son dernier refus. Philippe Gicquel est, lui; le directeur de cabinet du préfet du Loiret.

Sauf qu'avec une nouvelle saisie de la justice l'école ratera probablement sa 2ème rentrée regrette Moustapha Ettaouzani.

La France compte auj environ 9.000 établissements privés catholique. pour 600 établissements juifs et seulement une 30aine d'établissement musulmans.

Mots-clés :
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.