"Veilleurs" le 9 mai à Paris
"Veilleurs" le 9 mai à Paris © CC FRANCECATHO

La préfecture de police de Paris a annoncé l'interdiction de la Marche prévue samedi du parvis de la Défense à la place de la Concorde par les Veilleurs, opposés au mariage homosexuel.

Nous sommes dans État de droit, je me déplace librement dans mon pays.

Gaultier Bès, porte-parole des "Veilleurs", des anti-mariage gay partis de Rochefort (Charente-Maritime) a l’assaut de la capitale, refuse la décision de la préfecture de police de Paris qui s'oppose à leur marche dans la capitale.

Les "Veilleurs", prévoyaient de défiler du parvis de la Défense à la place de Concorde où ils comptaient effectuer une veillée.

Dans un communiqué, la préfecture regrette "l'absence totale de dialogue" qui l'a conduite à annuler la manifestation sur le parcours envisagé pour des raisons de "préservation de l'ordre public". "Toutes les propositions de rencontres en vue d'engager un dialogue sur le choix de cet itinéraire et les modalités de la veillée sont restées sans suite", indique la préfecture de police.

Malgré l'absence d'organisateur identifié à ce jour, la préfecture de police se dit prête à étudier des "modalités alternatives d'organisation" du rassemblement, dans des conditions qui soient compatibles avec les exigences de l'ordre public.

Hier soir, le groupe de veilleurs a tenu une avant-dernière veillée, devant la gare de Bondy, dans l'Est parisien, Béatrice Dugué.

Les "Veilleurs", partis, le 11 août, ont fait étape Nantes mardi 28. Une occasion mise à profit par les militants, pour affronter physiquement une centaine militants anti-aéroport de Notre-Dame-des-Landes. La trentaine d’anti-mariage gay a été rejointe par l’occasion par quelques 300 militant qui ont fait le coup de point jusqu’à l’arrivée de la police.

Le lendemain soir, les deux groupes de militants s’étaient affrontés pacifiquement cette fois, les uns en chantant des cantiques, les autres en scandant des slogans.

Mots-clés :
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.