Opéra Bastille
Opéra Bastille © CC Stephen Rees

Une spectatrice de l'Opéra Bastille a été invitée à quitter la salle entre deux actes de la Traviata. La femme avait le cou, la bouche, le nez et les cheveux couverts d'un voile, ce qui n'a pas plu à certains artistes.

L'incident a eu lieu début octobre mais on ne l'a appris que dimanche.

Ce 3 octobre, la représentation de "La Traviata" avait débuté lorsque le visage voilé d'une spectatrice, assise au premier rang, a été repéré par les écrans de contrôle, ainsi que par des choristes qui ont prévenu qu'ils ne chanteraient plus si une solution n'était pas trouvée.

Lors d'une pause musicale, un contrôleur est allé voir la spectatrice et son compagnon qui seraient des touristes du Golfe, pour leur demander de se conformer à la loi française et pour cela la jeune femme devait, soit découvrir son visage, soit de quitter la salle. Le couple est parti.

Les explications de Philippe Randé

La loi, votée fin 2010, stipule que "nul ne peut, dans l'espace public, porter une tenue destinée à dissimuler son visage", sous peine de 150 euros d'amende et/ou d'un stage de citoyenneté. Le ministère de la Culture a indiqué qu'une note était en cours de rédaction afin de rappeler la consigne à suivre aux théâtres, musées et autres établissements publics sous sa tutelle.

Mots-clés :
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.