Dans un entretien accordé au JDD, le secrétaire d'État chargé du Tourisme a précisé le dispositif d'accès au pass sanitaire pour les expatriés français. Les demandes pourront être déposées "dès cette semaine" via des adresses électroniques spécifiques.

Les expatriés français pourront déposer dès cette semaine une demande pour obtenir leur pass sanitaire
Les expatriés français pourront déposer dès cette semaine une demande pour obtenir leur pass sanitaire © Maxppp / Joël PHILIPPON

C'est la fin d'un casse-tête pour une grande partie des 2,5 millions de Français résidant à l'étranger. Jean-Baptiste Lemoyne, secrétaire d'Etat au Tourisme, a précisé dans un entretien au Journal du Dimanche le dispositif qui leur permettra de recevoir un pass sanitaire utilisable sur le sol français. Si les Français vaccinés dans un des 27 pays de l'Union Européenne pouvaient déjà l'obtenir grâce au pass européen, la situation se compliquait pour les résidants hors UE.

Pour recevoir le précieux QR code, il faudra envoyer une preuve de vaccination avec une pièce d'identité, un formulaire de demande (disponible sur le site France Diplomatie ou sur les sites des consulats et ambassades) ainsi qu'une preuve de résidence à l'étranger. Ce dispositif sera compatible avec l'ensemble des vaccins homologués par l'Union Européenne ou leurs équivalents (Pfizer/BioNTech, AstraZeneca, Moderna et Janssen). Le secrétaire d'État a précisé que la démarche sera "très simple" et se fera via des adresses électroniques spécifiques en fonction du pays de résidence.

Dans un communiqué de presse paru ce lundi, Jean-Baptiste Lemoyne a détaillé l'ensemble des informations pratiques relatives à l'envoi des demandes, organisées selon la zone géographique du pays de résidence.

Pour afficher ce contenu Twitter, vous devez accepter les cookies Réseaux Sociaux.

Ces cookies permettent de partager ou réagir directement sur les réseaux sociaux auxquels vous êtes connectés ou d'intégrer du contenu initialement posté sur ces réseaux sociaux. Ils permettent aussi aux réseaux sociaux d'utiliser vos visites sur nos sites et applications à des fins de personnalisation et de ciblage publicitaire.
Gérer mes choix

Concernant les vaccins non homologués par l'Agence Européenne du Médicament (EMA), comme le vaccin russe Spoutnik V ou le chinois Sinovac, Jean-Baptiste Lemoyne a chargé des experts scientifiques d'évaluer sous quelles conditions le schéma vaccinal pourrait être complété par une vaccination avec ARN messager en France. Par ailleurs, le secrétaire d'État a tenu à rappeler que l'ensemble des Français établis hors de France "ont accès aux tests de manière gratuite" sur le territoire français.