[scald=41631:sdl_editor_representation]PARIS (Reuters) - Le journaliste Patrick Poivre d'Arvor a été condamné mercredi à Paris pour atteinte à la vie privée d'une ancienne compagne qu'il a mise en scène dans un de ses romans paru en 2009.

Pour ce livre, intitulé "Fragments d'une femme perdue", l'ancien présentateur-vedette de TF1 et son éditeur Grasset devront verser solidairement 25.000 euros de dommages et intérêts à Agathe Borne et 8.000 euros de frais de procédure.

Le journaliste est notamment sanctionné pour avoir reproduit des lettres d'amour de la jeune femme "touchant au plus profond de l'intimité", dit le jugement.

La plaignante reprochait aussi à son ancien ami d'avoir, pour se venger de la rupture, fait état d'épisodes de sa sexualité et de sa santé ainsi divulgués à son entourage qui, selon elle, ne pouvait que réaliser que c'est d'elle dont le journaliste parlait.

Patrick Poivre d'Arvor a déjà été condamné dans les années 1990 pour des cadeaux reçus d'un homme d'affaires proche du maire RPR de Lyon d'alors, Michel Noir. Il a aussi été accusé cette année d'avoir plagié des passages d'une biographie d'Ernest Hemingway, ce qu'il conteste.

Thierry Lévêque, édité par Patrick Vignal

Mots-clés :
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.