[scald=62265:sdl_editor_representation]PARIS (Reuters) - Un homme de 49 ans, Manuel Ribeiro da Cruz, a été condamné mardi à la peine maximale prévue par le code pénal, la perpétuité avec une période de sûreté de 22 ans, pour le meurtre d'une femme en 2009 qui avait relancé la polémique sur la récidive.

La cour d'assises de l'Essonne a suivi les réquisitions du ministère public, au terme d'une semaine de procès.

Manuel Ribeiro Alves da Cruz, Français d'origine portugaise avait tué une quadragénaire, Marie-Christine Hodeau, après l'avoir enlevée lors de son jogging en forêt, séquestrée et violée, le 28 septembre 2009 à Milly-la-Forêt (Essonne).

Confondu notamment par son ADN, cet homme, qui reconnaît les faits, avait alors fini de purger une première peine de onze ans de réclusion criminelle prononcée en 2002 pour le viol en 2000 d'une fillette de 13 ans.

Ce sujet de la récidive oppose vivement depuis 2007 la majorité, qui a fait voter au fil des crimes plusieurs lois, et les syndicats de magistrats. Ces derniers jugent que le gouvernement impose des solutions illusoires tout en appauvrissant la justice.

Après sa première condamnation, l'accusé avait été libéré une première fois en 2006, réincarcéré cinq mois plus tard, puis libéré définitivement en 2007. Ses obligations avaient été ensuite remplies et levées définitivement en novembre 2008.

Le crime avait suscité d'autant plus d'émotion qu'il avait suivi un scénario digne d'un thriller. Jetée d'abord dans un coffre de voiture, la victime avait utilisé son portable pour alerter les gendarmes.

Ces derniers ne sont pas parvenus à localiser la voiture. Manuel da Cruz s'est arrêté pour ligoter sa victime à un arbre, la violer, avant de l'abandonner pour aller changer de véhicule pour brouiller les pistes, revenir sur place et la tuer en l'étranglant.

Thierry Lévêque

Mots-clés :

Derniers articles

Société

Peut-on protéger les églises ?

samedi 1 octobre 2016
Cinéma

Trop de remake tue le remake

samedi 1 octobre 2016
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.