L’association "Août Secours Alimentaire" prend le relais des autres associations l'été depuis 23 ans, pour venir en aide aux plus démunis.

L'association "Août Secours Alimentaire" prend le relais des autres associations l'été depuis 23 ans.
L'association "Août Secours Alimentaire" prend le relais des autres associations l'été depuis 23 ans. © Maxppp / JULIEN CASSAGNE

"L'été, la faim ne prend pas de vacances". C'est le slogan de l'association "Août Secours Alimentaire". Pendant les vacances d'été, les associations traditionnelles d'aide aux plus démunis ferment leurs portes, comme les restos du cœur, le secours populaire ou le secours catholique. L'association "Août Secours Alimentaire" prend donc le relais, pour continuer à aider les plus démunis à Paris et en Île-de-France.

Vingt-trois ans d'existence

Cette association est moins connue que les autres, et pourtant elle permet aux plus pauvres de manger l'été depuis 23 ans. Elle peut compter pour cela sur environ 450 bénévoles. Ils préparent les colis-repas, accueillent les bénéficiaires, et organisent la distribution.

Un premier centre de distribution a ouvert ses portes ce samedi dans le 15ème arrondissement de Paris, sur demande de la Mairie. C'est un centre pour les personnes isolées et en très grande précarité. Au total il y aura 8 centres de ce type à partir du 1er août, à Paris et Île-de-France, quatre centres à Paris, deux centres dans le Val de Marne, un centre dans les Hauts de Seine et un centre en Seine Saint-Denis.

"C'est une période où l'isolement fait beaucoup de ravages" - Philippe Brouant.

"Pendant l'été, on a toujours le sentiment que les choses se passent bien. Il fait beau, c'est formidable. Mais souvent les donateurs sont moins enclins à donner ou à penser aux personnes qui sont plus fragiles. Or c'est vraiment une période où l'isolement fait beaucoup de ravages", explique Philippe Brouant, porte-parole de l'association Août Secours Alimentaire.

L'association a besoin de dons

Chaque année selon l'association, environ 800 donateurs répondent à l’appel. Les dons permettent d’acheter de la nourriture. Il y a aussi des dons de la Banque Alimentaire de Paris et d’Ile-de-France et des enseignes de grande distribution.

"Il y a un lien qui se tisse entre nous" - Stéphane, responsable d'un centre de distribution.

Dans les colis-repas distribués tous les jours, il y a de quoi tenir 24 heures, avec un repas équilibré. Par exemple des sardines, du pâté de foie, un émincé de volailles et de la ratatouille, un paquet de pâtes, une compote, une tablette de chocolat et un fruit. En fonction des stocks, une ou deux fois par mois, les bénéficiaires reçoivent de l’huile et du café. Coût d’un repas : 0,80 € environ."Pour eux c'est beaucoup, ils nous remercient à la fin de l'opération. Il y a un lien qui se tisse entre nous", explique Stéphane, le responsable du centre du 15ème arrondissement de Paris.

Au total, l'association va permettre à 14.000 personnes de manger à leur faim cet été à Paris et en Île de France, soit l'équivalent de 680 000 repas.

Août Secours Alimentaire est financée par les donateurs privés, à hauteur de 200 000 €, et par différents partenaires, à hauteur de 250 000 € :

  • La Fondation Notre Dame
  • La Mairie de Paris
  • Le Conseil régional d’Île-de-France
  • Le Conseil Général du 93
  • La Direction Régionale et Interdépartementale de l'Hébergement et du Logement d’Île de France
  • Les mairies des communes qui accueillent les centres ainsi que les communes voisines
  • La Société Saint-Vincent de Paul
  • La Fondation Sainte-Geneviève
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.