La Caf ou la MSA peuvent désormais collecter la pension alimentaire auprès du parent qui doit la payer et la verser ensuite tous les mois au parent qui doit la recevoir. Ce service, proposé depuis l’automne 2020 aux parents ayant des problèmes d'impayés, sera désormais accessible à tous.

Il y a 2,4 millions de familles monoparentales en France (chiffres Caf 2018)
Il y a 2,4 millions de familles monoparentales en France (chiffres Caf 2018) © Getty / .

Emmanuel Macron se rendra en Touraine mardi 5 janvier pour saluer l'élargissement de ce dispositif de lutte contre les impayés de pensions alimentaires mis en place par la Caisse d'allocations familiales. Depuis l'automne dernier, les familles monoparentales peuvent saisir la CAF en cas de pensions alimentaires non payées.  La caisse verse alors un montant de 116 euros par mois au parent lésé. Elle se retourne ensuite vers le mauvais payeur. 

Désormais  aussi, la pension alimentaire pourra être directement versée à la Caisse d'allocations familiales, lui donnant un rôle d'intermédiaire permanent, donc pas seulement pour la résolution de litiges. 

Tous les couples séparés peuvent en bénéficier

Cela vaut pour tous les couples séparés, même ceux qui le sont de longue date, et même s'il n'y a jamais eu de retard ou de défaut de paiement. Tout le monde pourra demander à la CAF ce nouveau service, qui devrait être réclamé, selon les estimations du gouvernement, par 100 000 bénéficiaires. 400 agents administratifs ont été recrutés pour répondre aux demandes qui seront déposées dans les caisses ou des les bureaux de la MSA, Mutualité sociale agricole. 

Ce dispositif vise notamment à soulager les mères, qui sont les cheffes de ces familles dans la majorité des cas, et qui sont souvent en grande difficulté financière. Cela leur évitera d'avoir à réclamer sans cesse des pensions impayées. C'était le sens de l'aide forfaitaire de 116 euros par mois en cas de défaut de paiement. Désormais les mauvais payeurs ont à faire directement à leurs caisses d'allocations. Les caisses se chargent de récupérer auprès d'eux les impayés. 

Ce dispositif vient compléter l'ensemble des services aux familles pour leurs démarches administratives ou l'éducation des enfants ainsi qu'un un soutien particulier en cas de conflits ou de violences conjugales.

Thèmes associés