Le moteur de recherche européen Qwant enregistre 42 millions de visites par mois,et Google, le géant américain dix fois plus. Nous avons fait plusieurs requêtes et avons comparé les résultats donnés par chacun d'eux. Une recherche à hauteur d'internaute lambda.

Le moteur de recherche européen Qwant essaie de se faire adopter par un plus grand nombre d'internautes
Le moteur de recherche européen Qwant essaie de se faire adopter par un plus grand nombre d'internautes © AFP / .

Ni doué en référencement, ni en développement, nous avons fait faire des recherches comme si nous étions fonctionnaire ou consommateur lambda, depuis un ordinateur de la rédaction de France Inter. 

En France, Qwant essaie de grignoter des parts de marchés par tous les moyens pour conquérir de plus en plus d'internautes. Selon les derniers chiffres, le moteurcompte 4,93 millions visiteurs uniques chaque mois, et se place à la 4e place des moteurs les plus utilisés en France. Son argument est de ne pas collecter les données personnelles des internautes. D'autres moteurs le font aussi, comme le méta moteur américain Duckduckgo par exemple. Qwant s'est bâti sur cet argument à partir de 2011 et la question est devenue de plus en plus sensible, et même politique. Parallèlement, les geeks et autres experts du web se sont souvent plaints de la moindre performance du moteur européen par rapport au géant Google. Ses résultats se sont grandement améliorés au fil du temps, et aujourd'hui, il faut être très attentif pour voir des différences. Elles sont d'ailleurs plutôt d'ordre qualitatif. 

La recherche "Coronavirus"

Recherche sur l'ensemble du web du mot "coronavirus", avec Google
Recherche sur l'ensemble du web du mot "coronavirus", avec Google / Capture d'écran

Le même jour à la même heure, nous avons fait une requête sur le mot "coronavirus", auprès des deux moteurs, sur l'ensemble du web'. 

Sur Google : 

Le moteur semble prendre les choses au sérieux. Il propose trois entrées vers des articles journalistiques de grands médias français, et dès le deuxième écran en scrollant, une série d'occurence vers des sites gouvernementaux ou de l'Organisation mondiale de la santé. 

Sur Qwant : 

Même tonalité sur le moteur européen, qui se distingue toutefois avec des entrées des ultimes articles publiés, l'un par le media chine.in  et du journal régional français, l'Union. 

La recherche "coronavirus" avec le moteur Qwant
La recherche "coronavirus" avec le moteur Qwant / Capture d'écran

La recherche "Benjamin Griveaux"

Le même jour à la même heure, nous avons fait une requête auprès des deux moteurs, sur l'onglet 'actualités', en écrivant "Benjamin Griveaux".

Sur Google :

Sur le moteur de recherche américain, se sont affichés par ordre d'apparition sur la page de réponses, des pages provenant des sites suivants : RT , Public Closer, Wikipedia, BFM, 20minutes, Twitter, Voici, libération, Gala, Assemblée Nationale, et en fin de page, francetvinfo avec la mention "annonce" (c’est-à-dire que francetvinfo a payé pour être affiché). 

Sur Qwant :  

Sur le moteur européen, on est d'abord invité à cocher  l'îcone Qoz, pour passer en mode don. Il propose d'afficher plus de publicités afin de soutenir des projets humanitaires ou associatifs. Votre activité sur les services de Qwant peut générer des « Qoz » dont le nombre est stocké localement dans votre navigateur et affiché sur l’interface utilisateur. 

Coté résultats de la requête, voici par ordre d'apparition le noms des sites affichés : Wikipedia, le Point, le JDD, LCI, Le Parisien, Valeurs Actuelles, Le Point (une deuxième fois), francetvinfo, Libération. A droite, sont montrées les infos les plus récentes,  en l'occurence ce jour-là, des pages issuese de Gala, et  Femmes Actuelles. 

La recherche "retraite fonctionnaire" 

Comme Qwant vient d'obtenir que les postes de l'administration française soit équipés par défaut de son moteur de recherche, plutôt que Google, on a d'abord fait un recherche qui occupe sûrement les fonctionnaires en ce moment, le calcul de leur retraite.

En général, les fonctionnaires travaillent sur intranet propre à leur ministère de rattachement, ils connaissent bien un site qui s'appelle ensap.gouv, sur lequel carrières, bulletins de salaires, et retraites sont renseignés. Nous avons fait comme si nous ne savions pas tout cela, et nous avons tapé "retraite fonctionnaire", dans la barre de recherche, et choisi la recherche sur l'ensemble du web.

Avec Google : 

Sur Google apparaissent en tête de la page, le site du CNCRAL,  pour les retraites des fonctionnaires territoriaux et hospitaliers, puis le site retraitesdeletat.gouv. C'est sur ce site que les fonctionnaires peuvent aller, et de là ils accèdent à ensap.gouv. Rien sur la droite de l'écran. 

Avec Qwant : 

Sur Qwant, trois annonces sponsorisées arrivent en tête de page, pour des maisons de retraites, mutuelle et caisse de retraite, publicité diffusé par le partenaire de Qwant Microsoft. Le site retraitesdeletat n’arrive qu’en dixième position. Il est devancé par des sites de mutuelles notamment. En revanche Qwant offre sur la droite de l'écran, les trois dernières actualités sur le sujet, diffusés par francetvinfo, 20 minutes et Les Echos. 

Cette différence pose une question importante. Le moteur  Google a modifié la manière d'afficher les liens publicitaires en 2020, et ces liens ressemblent étrangement aux liens organiques proposés en réponse au mot recherché. Donc les publicités ne se nomment pas comme telles. 

La recherche "tondeuse à gazon"

Nous avons ensuite fait une recherche en tant que consommateur en quête d'une tondeuse à gazon. Nous avons inscrit "tondeuse à gazon" dans la barre de recherche. 

Avec Google

Ce sont des sites de ventes qui s'affichent en tête, avec vignette d'illustration. En deuxième instance, arrrivent les vidéos. Soit produites par des marques, ou bien extraites d'une émission de télévision sur France Télévisions. 

Avec Qwant

Avec Qwant, pas de vidéos mises en avant. Trois annonces sponsorisées et identifiées comme telles, pour commencer, sur la gauche, d'autres encore sur la droite, nettement identifiées, et ensuite, un mélange de sites de ventes, de conseils, d'articles d'information (UFC-Que Choisir). En bas, à droite de l'écran, la sélection des dernières actualités sur le thème "tondeuse à gazon". 

La recherche "humour"

Nous avons ensuite fait une recherche sur un thème générique : "humour". 

Avec Google

Avec Google, c'est la chaîne Youhumour qui aligne trois de ses vidéos datées de 2015 et 2016 en tête de page. Est-ce que ce sont des liens sponsorisés ? Impossible de le dire. Sur la droite, Google propose une capture de la fiche "humour", produite par Wikipédia, alors que cette image ne renvoie pas sur l'encyclopédie en ligne. Ce lien apparaît sous les vidéos, avant des sites de médias ou celui de Larousse par exemple. 

Avec Qwant

Avec Qwant, pas de vidéo "humour" en tête des résultats. On trouve d'abord un lien, Humour.com, qui aboutit sur  site suspendu. Google d’ailleurs ne le connait plus Quand on lui demande de retrouver humour.com il propose en priorité blague-humour.com, (qui donne des blagues nulles mais ça ce n’est pas la faute des moteurs de recherche). 

Retour sur Qwant donc, qui affiche ensuite le lien vers Wikipédia, deux liens vers franceinter.fr, puis un lien vers europe1.fr. Toujours sur la droite de l'écran, sont disposées trois actualités sur le sujet. 

L'archivage des recherches et des données par les moteurs de recherche

En complément de cette réflexion, il faut aussi prendre en compte les paramètres sur a conservation de ces navigations sur le net, avec ces deux moteurs.

Toutes ces recherches ont été soigneusement conservées dans "mon activité" par Google. Pour effacer tout ce que Google sait de vous,  allez sur https://myactivity.google.com/ Sur la colonne de gauche, cherchez commandes relatives à l'activité, et cliquez et faites votre choix sur les activités que vous souhaitez laisser ou non dans la mémoire du moteur américain.

Qwant ne veut rien savoir sur la personne qui recherche, donc on ne peut pas personnaliser les résultats, ni pour les requêtes sur le web, ni pour en fonction de leurs déplacements.  Pour une recherche donnée, chaque utilisateur reçoit les mêmes résultats. 

Sur Qwant, comme justement il est impossible de revoir l'historique de vos activités, vous pouvez télécharger Masq by Qwant, pour un  stockage sécurisé et gratuit de vos préférences et données personnelles sur votre propre appareil . C'est un stockage local et chiffré. 

Pour ceux qui utilisent Qwant Causes et ont activité le bouton Qoz, la suppression de données de leur navigateur (telle que l’effacement du « local storage » ou le changement de session utilisateur) entraîne la suppression du nombre de Qoz affichés. Qwant conserve uniquement sur ses serveurs le nombre agrégé de Qoz générés par l’ensemble des utilisateurs. 

Au final, et pour le grand public, il n'y a pas de différences énormes entre les deux moteurs pour les requêtes d'usage courant. Google est plus performant, et sa position dominante écrase tout. Ceux qui choisiront Qwant, le font ou le feront par principe, pour défendre le respect des données personnelles. L'actualité du sujet n'en est qu'à ses débuts. 

Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.