Témoignages, reportages, portraits... Chaque semaine, depuis 12 ans, nous suivons Edouard Zambeau à la périphérie.

Établissement public d'insertion de la Défense (EPIDe
Établissement public d'insertion de la Défense (EPIDe © Maxppp / Bruno Fava

►PODCAST | Abonnez-vous au fil de podcast de l'émission

Rien n’est jamais perdu

Une main tendue ne l’est jamais dans le vide. Une opportunité, à condition qu’elle soit bienveillante et qu’elle réponde à un besoin, peut changer un destin et redonner des perspectives.

Décrocheurs scolaires, chômeurs de longue durée, jeunes sans formation voire en « perdition » ils veulent reprendre le cours de leur vie. En reprendre le contrôle et se rouvrir des perspectives.

A travers

  • Les Epide (établissements pour l’insertion dans l’emploi) à la discipline militaire qui sont pilotés conjointement par le ministère de la défense et celui du travail pour rattraper des jeunes happés par leurs quartiers.
  • Le microlycée de la Courneuve à la pédagogie innovante et bienveillante qui fait le pari de mener au bac et donc aux études supérieures des enfants qui ont abandonné les banc de l’école depuis des années
  • La formation aux nouveaux métiers du numérique développée par Simpon.Co et le Pole S au pieds des barres de la cité de la Caravelle à Villeneuve la Garenne
  • La formation aux métiers de la cuisine imaginée par Thierry Marx pour les chômeurs de longue durée en quête d’un rebond professionnel.

Périphéries vous propose dans ce 7 eme épisode de sa rétrospective une évocation des quelques uns des dispositifs qui partent du principe que personne ne renonce jamais et qu’il ne faut pas baisser les bras… Car avec un peu de patience les situations peuvent s’arranger.

Pour aller + loin

Périphéries, chaque vendredi à 18h40
► Abonnez-vous au fil de podcast de l'émission

Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.