La première photo prise de Tchouri par les appareils de Philae
La première photo prise de Tchouri par les appareils de Philae © Crédit: ESA/Rosetta/Philae/CIVA / Crédit: ESA/Rosetta/Philae/CIVA

On se demandait si le robot était bien accroché, on sait maintenant qu'il est simplement penché, un peu comme la Tour de Pise. Les données sont transmises malgré cet incident. Du côté de l'agence spatiale européenne, on est optimiste.

Jean-Yves Le Gall, le président du CNES (Centre national d'études spatiales) donne les dernières nouvelles de la comète et du petit robot :

Philae a passé la nuit sur la comète et nous avons eu trois bonnes nouvelles: la première, c'est que Philae est posé sur le noyau de la comète. Deuxièmement Philae reçoit de l'énergie, ses panneaux solaires sont allumés et lui permettent donc d'envisager un futur. Et troisièmement, nous sommes en contact permanent avec Philae puisque Philae émet et envoie des info à Rosetta et Rosetta nous les retransmet.

Sophie Bécherel était à Darmstadt, au Centre européen d'opérations spatiales.

Elle raconte toutes les étapes qui ont abouti à l'envoi des premières photos

► ► ► LIRE | Philae est arrivé à bon port

Un atterrisage avec succès

L'atterrisseur d'une centaine de kilos s'était séparé dans la matinée de la sonde Rosetta, mise au point par l'ESA, avant d'entamer une phase d'approche qui a duré environ sept heures. Les scientifiques ont confirmé peu après 17h qu'il s'était posé sur la comète, un bloc de quatre kilomètres de longet de dix milliards de tonnes situé à quelque 500 millions de kilomètres de la Terre.

C'est la première fois dans l'histoire de la conquête spatiale qu'un engin construit par l'homme se pose sur une comète. D'autres en avait déjà survolé pour prendre des photos.

Revivre cette journée historique heure par heure

### Rosetta, Philae, comment ça marche ?
La mission Rosetta
La mission Rosetta © Radio France
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.