Phishing
Phishing © CC Michael Saue

Les policiers ont découvert dans un appartement de Vandœuvre-lès-Nancy 20.000 euros de téléphones portables, hi-fi, montres et vêtements de sport. Des achats effectués grâce à la récupération de données bancaires par internet avec la technique du Phishing.

Les enquêteurs de la police judiciaire ont été alertés il y a un mois par des livraisons quotidiennes et en grand nombre dans un appartement de Vandoeuvre.

Les policiers ont découvert sur place une "caverne d'Ali Baba". Selon les enquêteurs, une grande partie des produits, encore sous emballage, étaient revendus par un groupe de personnes, installé à Vandoeuvre depuis octobre dernier.

L'escroc présumé utilisait parfois jusqu'à 70 cartes bancaires différentes par site. Le préjudice global est estimé à plusieurs centaines de milliers d'euros. L'étudiant de 21 ans a été mis en examen pour escroquerie en bande organisée et écroué. L'homme aurait reconnu les faits en partie.

L'escroquerie présumée se faisait avec la technique dite du "Phishing" : la récupération de données bancaires par internet grâce à l'envoi massif de mails frauduleux à l'en-tête de sociétés, banque ou assurances, dont un lien redirige vers un site "miroir" qui reproduit fidèlement logos et identité visuelle des interlocuteurs présumés. Le faux site demande alors à l'internaute d'entrer ses coordonnées bancaires, au prétexte d'une mise à jour, d'un remboursement ou d'une facture impayée quelconque.

Le commissaire Franck Danerolle est le directeur adjoint du SRPJ, le service régional de la police judiciaire de Nancy, il répond à Nathalie Broutin

Si vous recevez un courrier douteux sur internet, le ministère de l'Intérieur a mis en place un numéro d'appel, une plate forme pour lutter contre les escroqueries, le 08.11.02.02.17.

Mots-clés :
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.