Les Archives de la Planète, la plus grande collection mondiale de photos couleurs sur plaque de verre du début du XXe siècle, consacré à la diversité des peuples du monde entier

Collection Albert Kahn : Bosnie, Sarajevo, Marchands de pain au marché-
Collection Albert Kahn : Bosnie, Sarajevo, Marchands de pain au marché- © Opérateur Auguste Léon/Archives de la Planète

Les Archives de la Planète, c'est la plus grande collection mondiale d'autochromes, ces fameuses premières photos couleurs sur plaque de verre. Au début du XXe siècle, grâce au banquier philanthrope Albert Kahn, des opérateurs photographiques ont parcouru le monde pour le documenter. 70.000 clichés au total, dont 23.000 sont gratuitement disponibles sur internet depuis le 1er juin. Un travail titanesque du Musée départemental Albert Kahn, pour découvrir des merveilles.

A quoi ressemblaient les costumes du théâtre japonais kabuki en 1924, ou encore les hauteurs de la syrienne Alep en 1921 ? Pendant des années seuls les visiteurs du Musée Albert-Kahn ont pu accéder à ces trésors. Ils sont désormais disponibles depuis n'importe quel ordinateur. 23.000 clichés auxquels la couleur donne une proximité troublante. Pour constituer ce fond unique au monde, le génial philanthrope dépêcha une douzaine d'opérateurs photographiques dans 50 pays entre 1909 et 1931.

Manon Demurger, chargée d'exposition :

Albert Kahn avait le sentiment d'être à un tournant et sa vocation était vraiment de consigner la réalité du monde à cette époque et agir sur cette époque.

Dix ans de travail ont été nécessaires pour numériser et documenter ces archives de la Planète. On s'y promène par thème ou par géolocalisation. Chaque autochrome est téléchargeable, gratuitement, pour une diffusion optimale. Et depuis le 1er juin, c'est un vrai succès déjà 800 000 recherches et des connections du monde entier.

La rue de la Bourse vue depuis la rue Vivienne
La rue de la Bourse vue depuis la rue Vivienne © Archives de la Planète / Collection Albert-Kan

Isabelle Perreti est la responsable de la mise en ligne du fond Albert Kahn :

On a eu des connexion d'Australie, d'Alaska, Tahiti, Amérique du Sud, c'est la qu'on voit Albert Kahn a atteint son but : créer des archives qui ont encore une résonance aujourd'hui

D'ici la fin de l'année la totalité des 70.000 autochromes d'Albert Kahn devraient être en ligne. A découvrir via le site du Musée ou via celui du département des Hauts de Seine.

Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.