À Paris et dans plusieurs grandes villes de France, elles et ils étaient des milliers à défiler à l'occasion de la journée internationale des droits des femmes. Retour sur cette manifestation avec notre sélection des meilleures pancartes du cortège.

Harcèlement de rue, féminicides, précarité des femmes : les combats sont nombreux et étaient tous représentés sur les pancartes de la manifestation parisienne.
Harcèlement de rue, féminicides, précarité des femmes : les combats sont nombreux et étaient tous représentés sur les pancartes de la manifestation parisienne. © Radio France / X. D.

Des dizaines de milliers de personnes se sont élancées de la place d'Italie, à Paris, samedi après-midi pour manifester en faveur des droits des femmes. Des manifestations similaires étaient organisées dans plusieurs autres grandes villes de France à l'occasion du 8-Mars, journée internationale des droits des femmes.  

Dans le cortège parisien, gâché par un temps par la pluie, nombre de pancartes et slogans faisaient référence au César obtenu récemment par le cinéaste Roman Polanski, visé par plusieurs accusations de viol. D'autres ont préféré mettre en lumière la réaction d'Adèle Haenel lors de la cérémonie.

Si certain.e.s manifestant.e.s ironisaient aussi avec des jeux de mots autour du coronavirus, les revendications concrètes n'étaient pas moins présentes qu'à la marche de l'an dernier ou bien celle organisée par le collectif #NousToutes, le 23 novembre 2019 : contre la réforme des retraites et ses “effets négatifs” pour les femmes (l'événement était ironiquement appelée “marche des grandes gagnantes”), contre la répartition inéquitable du travail domestique, contre les violences sexistes et sexuelles, les féminicides, le harcèlement de rue, les violences gynécologiques et obstétricales. 

La manifestation devait marquer plusieurs arrêts : devant un hôpital pour la "revalorisation des métiers féminisés", devant un hôtel Ibis pour soutenir des femmes de ménage en lutte pour leurs conditions de travail. Un "die in" devait aussi symboliser les victimes de féminicides et une chorégraphie géante, l'opposition à la réforme des retraites.

Beaucoup de pancartes ont fait référence à la tribune de Virginie Despentes dans Libération.
Beaucoup de pancartes ont fait référence à la tribune de Virginie Despentes dans Libération. © Radio France / X. D.
Beaucoup sont celles qui ont voulu montrer leur solidarité avec Adèle Haenel.
Beaucoup sont celles qui ont voulu montrer leur solidarité avec Adèle Haenel. © Radio France / X. D.
© Radio France / X. D.
Jolie référence à l'histoire pour dénoncer l'invisibilisation des femmes.
Jolie référence à l'histoire pour dénoncer l'invisibilisation des femmes. © Radio France / X. D.
"Séparer l'homme de l'artiste", un argument qui agace...
"Séparer l'homme de l'artiste", un argument qui agace... © Radio France / X. D.
© Radio France / X. D.
"On ne peut plus rien dire" ?
"On ne peut plus rien dire" ? © Radio France / C. S.
Un nouveau virus à combattre...
Un nouveau virus à combattre... © Radio France / X. D.
Et là aussi, le coronavirus, à la "une" de l'actualité !
Et là aussi, le coronavirus, à la "une" de l'actualité ! © Radio France / X. D.
© Radio France / X. D.
© Radio France / X. D.
La réforme des retraites également au menu de ce 8-Mars.
La réforme des retraites également au menu de ce 8-Mars. © Radio France / C. S.
© Radio France / X. D.
© Radio France / X. D.
© Radio France / X. D.
To do list...
To do list... © Radio France / X. D.
© Radio France / X. D.
© Radio France / X. D.
© Radio France /
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.