Personne âgée au volant
Personne âgée au volant © MaxPPP/Ouest France/Alexis Tsvetoukhine

Les compagnies d'assurance rangent les automobilistes de plus de 60 ans dans la catégorie des seniors. Et selon une enquête du magazine Auto Plus, certaines n'hésitent pas à les faire payer beaucoup plus cher car elles les considèrent comme des clients "à risque".

Toujours selon cette enquête, presque un tiers des assureurs refuse carrément de couvrir les automobilistes de plus de 80 ans.

Auto Plus a passé en revue une vingtaine de compagnies d'assurances et de mutuelles. La moitié d'entre elles n'hésitent pas à augmenter leurs tarifs pour les seniors. Une hausse qui peut atteindre plusieurs centaines d'euros. Avec des surprimes de 11% dès l'âge de 60 ans et jusqu'à 45% après 75 ans.

Stéphane Pénet, le directeur de la Fédération française des sociétés d'assurance , explique :

Les personnes de plus de 60 ans ont plus d'accidents que la tranche de 30 à 50. Face à ça, les politiques des assureurs sont très variables : soit ils traduisent ce cout supplémentaire dans leurs tarifs, soit ils mutualisent avec les autres tranches d'âges, donc font payer un peu plus les plus jeunes pour avoir des tarifs plus attractifs sur les seniors.

Les automobilistes de plus de 80 ans ont une fréquence d'accidents matériels supérieure de 11% à la moyenne. Un chiffre à relativiser selon Pierre Audemar. Il est journaliste au magazine Auto Plus :

Le nombre d’accidents où il y a soit un blessé soit un décès, est de 13% inférieur chez les plus de 80 ans que chez les moins de 80 ans. Un senior risque de provoquer plus d’accidents dans l’absolu, mais ils seront moins graves que la moyenne des autres conducteurs.

Selon les chiffres de la Sécurité routière, l'an passé, les conducteurs de plus de 65 ans ne représentaient que 10% des morts sur les routes.

Faut-il un contrôle médical des plus de 70 ans ?

C'est une pratique classique à l'étranger -en Espagne à partir de 60 ans ou en Suisse, Pays-Bas, Danemark et Finlande, où les conducteurs âgés de plus de 70 ans doivent passer une visite médicale-. En France, ça a été souvent évoqué, en 2002 ou en 2011 par exemple, et aussitôt oublié car l'idée de priver un sénior de la possibilité de conduire parait tabou.

En 2013, Yves Détraigne, sénateur UDI de la Marne, a déposé une proposition de loi prévoyant de soumettre les conducteurs âgés de plus de 75 ans à un examen médical d'aptitude à la conduite.

Yves Détraigne raconte à Atlantico le tollé soulevé au Sénatpar sa proposition :

Je me suis confronté à une levée de bouclier de tous les groupes. L'élément principal était que si on supprime le permis aux personnes âgées, surtout en campagne, on supprime une de leurs dernières libertés. Ils sont condamnés à vivre cloîtrés chez eux, isolés.

Reste que le débat devra être tranché avant 2015. Le gouvernement devra décider si le nouveau permis européen sera renouvelé automatiquement ou donnera lieu à de nouvelles démarches et formations tous les 15 ans.

Mots-clés :
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.