Produits cosmétiques
Produits cosmétiques © corbis / Letizia Le Fur

Une enquête de 60 millions de Consommateurs , publiée ce jeudi, confirme la présence de nombreux composants indésirables pour la santé dans les produits cosmétiques. Grandes marques ou produits bon marché sont logés à la même enseigne. Acheter "cher" ne veut pas dire "sûr". Seules les marques bio s'inscrivent dans une vraie démarche de qualité.

Au total, trop de molécules indésirables ou de composants préoccupants ont été retrouvés dans 48 des 93 produits testés : composés potentiellement allergisants comme des parfums, des colorants, des agents tensio-actifs irritants et des conservateurs controversés comme le phétoxyethanol, les parabens (propyl et butyl parabens) ou encore des composants très allergisants comme le methylisothiazolinone (MIT) et le methylchloroisothiazolinone (MCI).

60 millions de Consommateurs s'est penché sur les dentifrices, gels douches, crèmes à raser, lait pour le corps, savons solides et liquides et crèmes de jour.

Allergisants, irritants, perturbateurs endocriniens...

Première conclusion du magazine : ces produits d'hygiène ou ces produits cosmétiques ne sont pas forcément tous trés bons pour les utilisateurs que nous sommes. Ainsi dans un tube de dentifrice de la marqueColgate le laboratoire de l'INC a découvert des traces de triclosan, un anti-bactérien suspecté d'être un pertubateur endocrinien. Une substance suffisament dangereuse pour que la Commission européenne ait décidé de l'interdire en 2014 mais uniquement dans les produits de rasage.Autre constat, dans nombre de produits qui vont du gel douche au lait pour le corps, en passant par les fonds de teint ou les démaquillants, on trouve des substances allergisantes ou irritantes. Plus suprenant encore, les chercheurs de l'INC ont découvert la présence des filtres utra violet dans des gels douche__ Fa ou L'occitane . Alors qu'il ne s'agit pas, a priori, de produits destinés à nous protéger du soleil.Bref selon 60 millions de consommateurs , plus d'un produit sur deux serait aujourd'hui à éviter. Impossible pour nous consommateurs de se fier au prix, puisque plusieurs marques "haut de gamme" come Dior , Clarins ou Biotherm sont pointées du doigts par le magazine

Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.