Comment lutter contre le stress au volant ?
Comment lutter contre le stress au volant ? © Fotolia

Embouteillages, queues de poisson, retard... Plus d'un Français sur quatre est stressé au volant. C'est le résultat d'une étude de l'association Prévention Routière. A la veille des départs en vacances de la Toussaint, on parle souvent des risques liés à la consommation d'alcool, de drogue, à la vitesse, plus rarement de l'état de stress.

"Le stress focalise notre attention et peut engendrer des comportements inadaptés sur la route " indique dans l'étude Christophe Ramond, directeur des études et recherches de l'association Prévention Routière.

Les conducteurs strasbourgeois plus stressés que les conducteurs parisiens

Les Strasbourgeois sont les plus stressés au volant
Les Strasbourgeois sont les plus stressés au volant © Radio France

L'étude nous réserve quelques surprises : contrairement aux idées reçues, ni Paris, ni Marseille ne figurent en tête des villes françaises où se trouvent les conducteurs les plus stressés. Le podium -dans l'ordre- place Strasbourg -42%des Strasbourgeois se sentent stressés au volant -, Toulouse (38%), et Bordeaux (34%) en tête des villes où les conducteurs sont les plus stressés.

Paris arrive en quatrième position avec 33% de conducteurs stressés, vient ensuite Marseille, Lyon et Nice (32%), suivies de Montpellier avec 30% d'automobilistes stressés. L'étude a été menée sur un échantillon de 1007 conducteurs recrutés dans les plus grandes agglomérations françaises identifiées comme souvent congestionnées.

Thibault Lefèvre a glissé son micro dans la voiture d'une automobiliste parisienne

L'automobiliste stressé est le plus souvent parent et a moins de 35 ans

L'association Prévention Routière a établi le profil des automobilistes les plus stressés. On pourra retenir que 36% des conducteurs stressés sont parents, une petite moitié -44%- sont âgés de moins de 35 ans, et qu'ils sont jeunes conducteurs à 40%. Un tiers d'entre eux habitant une grande agglomération.

La conduite dangereuse des autres, premier facteur de stress

La conduite dangereuse ou inadaptée des autres automobilistes est le premier facteur de stress chez les automobilistes (62%), viennent ensuite les embouteillages (35%) puis la peur d'être en retard (33%)."Si 34% des Français avouent se mettre en colère lorsqu'ils éprouvent du stress au volant, plus inquiétant, relève l'association, ceux-ci évoquent également des conséquences potentiellement plus dangereuses : 21% ressentent de la fatigue, 20% estiment être moins concentrés sur leur conduite" .

Le GPS, le covoiturage et l'assistance à la conduite pour réduire le stress

Le GPS serait le meilleur ami du conducteur pour réduire le stress au volant, selon les personnes interrogées par l'association Prévention Routière. "La majorité des Français (69%) estiment qu'un navigateur GPS qui informe sur l'état du trafic en temps réel propose desitinéraires alternatifs, permet d'effectuer leurs trajets plus sereinement ".

L'assistance à la conduite est également plebiscitée pour 66% des conducteurs, comme se garer facilement, et conduire dans les bouchons sans intervention. Le co-voiturage rassure un petit tiers des automobilistes pour effectuer des trajets en toute tranquilité.

Mots-clés :
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.