552 personnes se sont noyées en cinq semaines ! Toutes ne sont pas décédées, mais Santé publique France révèle les premiers résultats de son enquête Noyades 2018, sur toutes les noyades ou quasi-noyades suivies d’une prise en charge hospitalière ou d’un décès entre le 1er juin et le 5 juillet 2018.

En France, la noyade est la première cause de mortalité par accident de la vie courante chez les moins de 15 ans
En France, la noyade est la première cause de mortalité par accident de la vie courante chez les moins de 15 ans © Getty / Claudio Bruni / EyeEm

L'objectif de l'enquête est de recueillir et d'analyser l’ensemble des noyades survenues en France quelle que soit la cause : accidentelle, suicidaire, criminelle ou indéterminée, pour ensuite orienter les actions de prévention et de réglementation qui s'imposent.

Les enfants premières victimes

En France, la noyade est la première cause de mortalité par accident de la vie courante chez les moins de 15 ans, devant les suffocations, les accidents par le feu puis les chutes. 

Face à ce constat, il faut faire comprendre aux parents qu'entre 2 et 4 ans, on doit les surveiller sans cesse. Le cas des noyades est un bon exemple : dans les trois quarts des cas, les parents sont à moins de 20 mètres de la piscine. Mais ils font autre chose. Par ailleurs un enfant sans surveillance peut se noyer dans 20 cm d’eau en quelques minutes.

Les conseils aux parents

Quel que soit le lieu de l’activité nautique (mer, lac, piscine, etc.), un enfant doit toujours être surveillé par un adulte qui en prend la responsabilité. Un enfant peut se noyer sans bruit, en moins de trois minutes, dans vingt centimètres d’eau

Afin de diminuer les risques liés à la baignade, il est conseillé de l'équiper de brassards et de lui apprendre à nager le plus tôt possible : dès 4-5 ans, selon les capacités de l’enfant, pour tous à partir de 6 ans.

Les adultes aussi sont concernés

Un peu plus d’un Français sur sept déclare ne pas savoir nager. Les jeunes répondants savent plus souvent nager que leurs aînés : 95 % chez les 15-24 ans et 65 % chez les 65-75 ans. Or, ce sont surtout les tranches d’âge élevé qui sont touchées par les noyades. On peut apprendre à nager à tout âge. De plus, selon Santé publique France, il faut distinguer le fait de savoir nager en piscine (dans un milieu artificiel maitrisé ne comportant ni vagues ni courants) et celui de savoir nager en milieu naturel (mer, lac, fleuve, etc.). 

Les causes des noyades

Sur ces 552 noyades  : 

- 257 sont accidentelles, dont 50 ont abouti à des décès (19 %) 

- 34 sont intentionnelles (suicide, tentative de suicide, agression), dont 16 décès (47 %) 

- 261 sont d'origine encore indéterminée, en cours d’investigation, dont 55 décès (21 %) 

La mer, lieu le plus propice aux noyades

Sur les 257 noyades accidentelles enregistrées

- 103 (40 %) ont eu lieu en mer

- 70 (27 %) en piscine dont 52 en piscine privée familiale

- 69 (23 %) en cours d'eau et plan d'eau 

- 12 (5 %) dans d'autres lieux (baignoires, bassins...)

CONSULTER | Les fiches de Santé publique France sur les noyades

Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.