Le site Giphy a lancé jeudi une page dédiée à la langue des signes américaine. Un véritable petit dictionnaire pour apprendre les bases du signage.

Les gifs sont inspirés d'une émission éducative américaine
Les gifs sont inspirés d'une émission éducative américaine © Captures d'écran Giphy

Pour dire “Twitter”, deux doigts qui font un petit bec près de la bouche. Pour “Love”, les poignets croisés et serrés près de la poitrine. Et pour “Eat”, un geste proche de ce que ferait quelqu’un qui s’empiffre. Ces gestes font partie de la langue des signes (en anglais), et désormais il est possible de s’entraîner à les répéter… en regardant des GIF.

Jeudi, le site américain Giphy, spécialisé dans la fabrication et la diffusion de ces petites images animées, a lancé une rubrique entièrement dédiée à la langue des signes. Le site a repris et découpé des extraits d’un programme éducatif américain, “Sign with Robert”, dans lequel Robert DeMayo, sourd et muet depuis la naissance, indique le signe à effectuer pour désigner un mot.

Une bibliothèque en anglais pour l’instant

“Les gifs, en tant que format visuel indépendant du son, sont les supports parfaits pour la langue des signes”, détaille Hilari Scarl, productrice de “Sign with Robert”, sur le site américain Mashable. Le choix des mots découpés a été pensé pour être en adéquation avec les termes les plus recherchés sur Giphy. Ainsi, en tapant “Cat”, vous trouverez, à côté de vos images animés préférées, la traduction de “chat” en langue des signes américaine.

Seul bémol : la langue des signes n’est pas internationale, et certains mots ne se disent pas de la même façon en langue des signes française (LSF) et dans son équivalent américain (American sign language, ASL). Vu de France, cette chaîne “Sign with Robert” est donc un bon moyen de sensibilisation, mais pas forcément un support de formation.

Stratégie de diversification

Les Gifs en langue des signes sont également organisés par thématiques et sous-thématiques, comme dans un précis de vocabulaire, pour être retrouvés plus facilement.

Bien qu’elle soit limitée (pour l’instant) à la langue anglaise, cette bibliothèque appelée à s’enrichir montre la volonté de Giphy de s’ouvrir à d’autres voies que le simple divertissement : ces derniers mois, le site a organisé des expositions d’art vidéo, signé des contrats avec des médias (dont Franceinfo et l’INA en France) et développé plusieurs outils de création de GIF.

Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.