Pour la 1ère fois, le service statistique de l'Education nationale a analysé les données des recrutements 2014 pour le second degré, collèges et lycées. France Inter s'est procuré cette étude. Résultat : 22% de postes non pourvus et des postes vacants en maths, en anglais et en lettres modernes.

les enseignants formés dans de nouveaux établissements
les enseignants formés dans de nouveaux établissements © reuters

Et pourtant, l'année dernière, près de 21 000 postes ont été ouverts aux concours externes, le double de l'année 2013.

Deux concours en 2014

Il faut dire que l'année dernière, en 2014, deux concours étaient organisés.

Le 1er permettait aux candidats admis de prendre leurs fonctions, sans formation, dès la rentrée 2014.

Le second était destiné à recruter des enseignants qui ont été formés et qui seront devant les élèves à la rentrée prochaine, en septembre 2015.

Mécaniquement, cette offre inédite de postes a suscité 75 000 candidatures.

Un chiffre qu'il faut toutefois relativiser. En fait, 39% de ceux qui se sont présentés au 1er concours, ont également passé le second pour multiplier leur chances.

Les 75 000 personnes inscrites représentent en réalité 55 000 candidats.

Plus de postes non pourvus

L'augmentation du nombre de postes proposés a aussi poussé certains candidats qui ne se seraient pas présentés autrement à tenter le concours, mais sans être suffisamment préparés aux épreuves. Or, il s'agit bien d'un concours. Un certain niveau est donc exigé et les bons candidats manquent.Conséquence : 22% des postes n'ont pas été pourvus l'an dernier, contre 14% en 2013.

Cherche profs de maths, de lettres modernes et d'anglais désespérément

Certaines disciplines sont plus déficitaires que d'autres, comme l'explique Catherine Moisan , Directrice de le Depp, le service statistique de l'Education nationale. Elle est interrogée par Sonia Bourhan.

15 400 candidats ont été reçus l'an dernier, le double de 2013. Le problème, c'est qu'on a encore des disciplines, comme les mathématiques, les lettres modernes et l'anglais où, même si l'on recrute plus de personnes, ce n'est pas encore suffisant.

58 sec

Catherine moisan : 55 000 candidats, 15 400 recrutements de profs

Ainsi, les mathématiques comptent 41% de postes vacants , contre 31% en 2013.

Les lettres modernes : 19% de postes vacants alors qu'en 2013 tous avaient été attribués.

Et enfin l'anglais dont les postes inoccupés restent quasiment stables autour de 23%.

Recherches mathématiques sur un tableau
Recherches mathématiques sur un tableau © corbis

Malgré l'augmentation très forte de l'offre, les profs, surtout de maths, semblent donc être une espèce en voie de disparition...

► ► ►RÉÉCOUTER | Service Public : "Qui a encore envie d'être prof?"

Mots-clés :
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.