jean-marc ayrault fustige stigmatisation et assistanat au sujet de la pauvreté
jean-marc ayrault fustige stigmatisation et assistanat au sujet de la pauvreté © reuters

Le Secours catholique publie aujourd'hui son rapport annuel. L'association a accueilli près d'un million et demi de personnes en 2012.

L'allongement de la durée du chômage va de pair avec une nette augmentation du nombre de chômeurs en fin de droits, qui représentent toutefois moins d'un tiers des chômeurs non indemnisés, selon des estimations du Secours catholique.

L'association, qui dresse dans son rapport annuel un état des lieux sur l'accès à l'emploi des populations précaires, relève que 37,5% des personnes qu'elle a accueillies en 2012 étaient chômeurs. Le Secours catholique a accueilli près de 600.000 ménages en 2012 dont le revenu moyen de 786 euros mensuel est en baisse de 1,8% par rapport à l'année précédente.

Sandrine Oudin a rencontré Johanna, jeune femme de 31 ans qui élève son enfant seule

Représentant près de 26% des personnes accueillies, "la proportion des chômeurs sans droits, qui ne perçoivent aucune indemnité, n'a cessé d'augmenter depuis 2003", année où elle atteignait déjà près de 22%. Les chômeurs non indemnisés représentaient près de 47% des actifs accompagnés par le Secours catholique, contre moins de 42% en 2008 au commencement de la crise.

Selon l'association:

C'est le signe évident d'une durée de chômage plus longue, un chômage qui s'enracine dans le temps.

François Soulage, président du Secours catholique était l'invité de Claire Servajean

Le nombre de chômeurs inscrits à Pôle Emploi depuis plus d'un an a franchi la barre des deux millions en septembre et s'inscrivait alors en hausse de 14,4% sur un an, selon les données de la Dares.

POUR ALLER PLUS LOIN > Consulter le rapport du secours catholique

Près de 570.000 demandeurs d'emploi en catégories A, B et C (sans emploi ou exerçant une activité réduite) étaient inscrits à Pôle Emploi depuis trois ans ou plus à cette date en France métropolitaine, un chiffre en hausse de 17,8% sur un an et qui représente près de 12% du nombre total des demandeurs d'emplois dans ces trois catégories (4.843.400 personnes à fin septembre, +7,3% sur un an).

Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.