En raison d'un nouveau pic de pollution, la préfecture de police de Paris met en place ce lundi une mesure inédite : une circulation différenciée, basée sur les vignettes Crit'air.

Seules les voitures qui polluent le plus seront interdites de circulation à Paris
Seules les voitures qui polluent le plus seront interdites de circulation à Paris © AFP / Lionel Bonaventure

Ne parlez plus de "circulation alternée" : la mesure décidée ce samedi par la préfecture de Paris pour lutter contre un nouveau pic de pollution aux particules fines est une "circulation différenciée". En vigueur lundi toute la journée dans le périmètre délimité par l'autoroute A86 (c'est-à-dire incluant toute la petite couronne), ce nouveau système se veut plus juste que celui en vigueur jusqu'à présent. Le pic de pollution attendu lundi est particulièrement fort : en région parisienne, l'indice de pollution aux particules fines PM10 prévu lundi est de 89, largement au-dessus du seuil d'alerte qui est de 80. Dimanche, il s'élevait à 99 selon AirParif.

La situation de la pollution de l'air samedi, dimanche et lundi
La situation de la pollution de l'air samedi, dimanche et lundi © Visactu

Quelle est la différence ?

Jusqu'à présent, la circulation alternée interdisait, un jour sur deux, à 50% des voitures de rouler, selon leur plaque d'immatriculation. Peu importe qu'elles soient polluantes ou pas (seuls les véhicules électriques étaient totalement exemptés de mesures de restriction). Avec la circulation différenciée, seuls les véhicules les plus polluants sont pénalisés.

Comment ça va marcher ?

C'est là qu'entrent en jeu les fameuses vignettes Crit'air, disponibles depuis le 1er janvier et obligatoires depuis le 16 janvier pour rouler dans Paris. Pour mettre en place la circulation différenciée, la préfecture de police doit donc fixer un seuil de propreté des véhicules en-deçà duquel il est impossible de rouler.

L'échelle des vignettes Crit'air
L'échelle des vignettes Crit'air © Visactu

Concrètement, qui peut rouler lundi ?

Dans le périmètre Paris + petite couronne, lundi, les véhicules qui portent une vignette Crit'air 5 (grise), c'est-à-dire les diesel de 1997 à 2000 seront interdits de circulation, de même que celles qui n'arborent aucune vignette, soit parce qu'elles ne sont pas encore équipées, soit parce qu'elles sont trop anciennes (c'est-à-dire antérieures à 1997).

Depuis le 16 janvier, les voitures qui n'ont pas de vignette sont de toute façon interdites dans Paris (mais avec une période de "tolérance" de deux mois, le temps que tout le monde soit équipé). Sont donc autorisés à rouler les véhicules équipés de vignettes vertes (voiture électrique), violette, jaune, orange ou bordeaux.

A Lyon et Villeurbane, les deux systèmes sont cumulés : les voitures dont la plaque d'immatriculation contient un nombre pair sont interdites de circulation... à moins qu'elles portent une vignette verte (zéro émission), violette, jaune ou orange.

C'est la seule restriction possible ?

Pas du tout ! L'avantage du système Crit'Air est qu'il permet de moduler la restriction selon le degré de pollution. Ainsi, la circulation différenciée décrétée par la préfecture est moins restrictive que celle que demandait initialement la mairie de Paris, qui voulait aussi interdire les voitures de niveau 4 (bordeaux) lundi.

Mais à compter de juillet prochain, les voitures équipées d'une vignette grise seront elles aussi interdites de circulation dans Paris quel que soit le niveau de pollution. Le degré de restriction le moins élevé concernera donc au moins les vignettes 4 (bordeaux).

Et hors de Paris ?

L'alerte à la pollution de l'air est étendue à plusieurs autres zones de France :

  • A Lyon et Villeurbane : c'est une circulation alternée qui est mise en place : les voitures paires sont interdites de circulation, mais avec une exception pour les voitures les moins polluantes.
  • Autour de Grenoble, les axes autoroutiers sont limités en vitesse à 70km/h.
  • Dans le Bas-Rhin, la vitesse maximale autorisée sur les autoroutes est abaissée de 20 km/h (et limitée à 70km/h dans l'agglomération de Strasbourg) au moins jusqu'à mardi soir.
  • Autour de Bordeaux, la rocade habituellement limitée à 90km/h sera abaissée à 70km/h.
  • Nord et Pas-de-Calais : la vitesse maximale est abaissée de 20km/h également jusqu'à lundi soir sur les routes de ces deux départements.
  • Pays de la Loire : les autoroutes et les 2x2 voies voient aussi leur vitesse maximale abaissée de 20km/h.
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.