Le maire de La Roche-sur-Yon s'attire les foudres de l'ambassade de Belgique en France, en voulant débaptiser le square Albert 1er pour lui donner le nom de Simone Veil.

A la Roche-sur-Yon, le Square Albert 1er est également appelé le Jardin du Souvenir dédié aux victimes des Première et Seconde Guerres Mondiales
A la Roche-sur-Yon, le Square Albert 1er est également appelé le Jardin du Souvenir dédié aux victimes des Première et Seconde Guerres Mondiales © La Roche-sur-Yon

C'est une information France Bleu Loire Océan, qui révèle le contenu d'un courrier officiel que vient d'adresser l'ambassadeur de Belgique (en France) au maire de la Roche-sur-Yon.  Le moins que l'on puisse dire, c'est que Luc Bouard a fâché le représentant officiel du royaume de Belgique en France en annoncant le 15 janvier dernier vouloir renommer le square Albert-1er, du nom du Roi des Belges durant la 1ère guerre mondiale, "esplanade Simone Veil", du nom de l'ancienne ministre décédée l'an dernier.  

Le ton employé par l'ambassadeur de Belgique dans ce courrier en date du 26 janvier tranche avec le ton diplomatique habituel. Vincent Mertens de Wilmars commence par dire son étonnement après cette annonce du maire de la Roche-sur-Yon de rebaptiser le square Albert 1er en esplanade Simone Veil. Mais aussitôt, le représentant officiel de la Belgique affirme que ce serait "jeter aux oubliettes le Roi Chevalier", resté célèbre dans l'Histoire pour son rôle aux côtés des alliés franco-britanniques pendant la Première Guerre mondiale. L'ambassadeur va plus loin : effacer la personnalité d'Albert 1er "pourrait être interprétée comme une manifestation inamicale à l'égard de la Belgique, lourde de signification" au moment où les deux pays s'apprêtent à commémorer ensemble le centenaire de la fin de la guerre 14-18.

Evoquant un choix inadéquat et désastreux, l'ambassadeur termine son courrier dont une copie a été adressée au préfet de Vendée, en demandant au maire de reconsidérer cette initiative et lui suggérant de trouver une autre façon de commémorer dignement Simone Veil à la Roche-sur-Yon.   

Luc Bouard ne pensait certainement pas s'attirer de telles foudres en proposant, dans son discours de voeux le 15 janvier, de renommer l'actuel square Albert 1er où se trouve le monument aux morts  en esplanade Simone Veil, pour rendre hommage à l'ex ministre et académicienne, rescapée de la Shoah, décédée l'an dernier. 

Dans cette lettre que France Bleu Loire Océan s'est procuré, l'ambassadeur de Belgique attire l'attention de Luc Bouard sur le fait que l'actuel chef d'état, le roi Philippe, descendant direct d'Albert 1er, surnommé le roi chevalier pour avoir pris la tête de l'armée belge face à l'occupant allemand en 14-18, réside régulièrement à titre personnel en Vendée et que ce "débaptême", selon les termes du courrier, risque d'être interprété comme une manifestation inamicale à l'égard de la Belgique. 

Le Square Albert 1er est appelé le Jardin du Souvenir car est dédié "à ceux qui sont tombés pour la patrie" lors des Première et Seconde Guerres Mondiales, ainsi que lors de la guerre d'Indochine.
Un mur d'hommage aux anciens combattants est le lieu de nombreux rassemblements  et commémorations annuelles. 

Vincent Mertens de Wilmars termine même son courrier par cette petite leçon : "honorer la figure et la mémoire du roi Albert 1er à l'endroit même où l'on honore les victimes de guerre n'a à mes yeux pas perdu de sens."

Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.