Pour la première fois depuis 12 ans, la mortalité routière augmente
Pour la première fois depuis 12 ans, la mortalité routière augmente © PHOTOPQR/LE REPUBLICAIN LORRAIN / PHOTOPQR/LE REPUBLICAIN LORRAIN

Entre 120 et 140 morts de plus en 2014. Pour contrer cette tendance, le ministre de l'Intérieur doit annoncer une batterie de mesures : tolérance 0 sur l'alcool pour les plus jeunes, interdiction du kit main libre, réduction de la limite de vitesse ...

La responsabilité des pouvoirs publics ?

En 2013, le nombre de morts sur les routes avait reculé de 10,5%. C'était alors un nouveau record à la baisse depuis 1948, l'année des premières statistiques. En 2013, 3 268 automibilistes étaient morts soit 403 vies épargnées en un an. En 2014, retournement de la tendance : entre 120 et 140 morts de plus ont été comptabilisés.

une première remontée après 12 ans de baisse
une première remontée après 12 ans de baisse © Radio France

Chantal Perrichon, la présidente de la Ligue contre la violence routière pointe du doigt la responsabilité des pouvoirs publics :

Cette remontée est la responsabilité de la puissance publique qui n'a annoncé aucune nouvelle mesure depuis mars 2013.

Quelles mesures pour endiguer la hausse ?

Exemple des mesures que pourraient prendre le gouvernement (S. Etoa Andegue)

Pour la Ligue contre la violence routière, il y a des mesures à appliquer en priorité : une loi interdisant les avertisseurs de radar, le passage de 90 à 80 km/h de la limitation de la vitesse sur le réseau secondaire français ou encore l'interdiction de toute pratique de téléphone au volant, y compris le recours au bluetooth.

Le ministre de l'Intérieur doit annoncer aujourd'hui des mesures de répression de l'alcoolémie au volant. En revanche, Bernard Cazeneuve n'envisage pas une baisse générale de la limitation de vitesse de 90 km/h à 80 km/h sur les routes secondaires bidirectionnelles.

Mots-clés :
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.