le loup
le loup © Fotolia - lightpoet

Plus de 600 éleveurs de Lozère ont manifesté aujourd'hui à Langogne, pour demander un renforcement de la lutte contre les loups. Ils répondaient à l'appel de la FDSEA et de Jeunes Agriculteurs de Lozère, d'Ardèche et de Haute-Loire.

Si les éleveurs réclament davantage de moyens pour traquer l'animal, c’est que depuis le début de l'année, sur les 24 loups dont l'Etat a autorisé la mise à mort, seuls deux ont été tués . En août, un loup a été blessé à mort et en juin, une louve allaitante a été abattue.

Ca ne suffit pas aux éleveurs qui donnent trois semaines aux préfectures pour les "débarrasser" des loups.

A Langogne, Oanna Favennec

target="_blank" href="http://www.franceinter.fr/#"> Lecture

Les loups du sud-est de la France, les plus grands croqueurs de brebis du pays, échappent presque systématiquement aux chasseurs

Près de 800 attaques de loup ont été dénombrées en 2012 dans les Alpes-Maritimes, qui concentre un tiers des pertes d'ovins en France. Il y a eu environ 200 attaques dans le Var et 310 dans les Alpes-de-Haute-Provence.

"En France, personne ne sait chasser le loup", avait expliqué début juillet le préfet du Var. Une battue avec 150 chasseurs a échoué sur l'énorme site militaire de Canjuers où se concentrent 80% des attaques car l'armée laisse brouter les ovins sur ses terres.

Le préfet déploiera une "nouvelle stratégie" début septembre avec des tireurs équipés de fusils à lunette infrarouge.

Les loups sont revenus en France voici vingt ans en passant les cols d'Italie, d'abord dans le Mercantour. Sur une trentaine de meutes françaises, six vivent dans les Alpes-Maritimes dont quatre dans le coeur protégé du parc national.

Mots-clés :
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.