Un test salivaire
Un test salivaire © MaxPPP / Philippe PAUCHET

Le conseil régional d’Ile de France a adopté l’utilisation de tests salivaires dans ses lycées, dans le cadre d’un plan de lutte contre la drogue et le décrochage scolaire. Une promesse de campagne tenue par la présidente Valérie Pécresse, qui se heurte pourtant à des difficultés d’application.

Déjà présentée dans les promesses de campagne de Valérie Pécresse, la proposition d’utiliser des tests salivaires pour dépister la consommation des stupéfiants chez les lycéens avait déjà suscité un tollé, quand l’actuelle présidente martelait que la drogue, mais aussi les jeux vidéos, l’alcool ou d’autres formes d’addiction étaient bien à l’origine du décrochage scolaire, « fléau » de la région, selon ses termes. Pourtant, le conseil régional d’ile de France a bien voté, jeudi, la mesure (malgré l’opposition des élus de gauche et l’abstention de ceux du Front National).

Etablir un diagnostic

La région « demandera à chaque lycée d’établir un diagnostic sur sa situation au regard de la consommation de substances addictives », mais précise aussi que les résultats des étylostest, couverts par le secret médical, ne seront transmis qu’au lycéen majeur, ou à ses parents s’il est mineur. Le proviseur ne recevra aucun résultat individuel, et seul un bilan global lui sera remis.

__

L’ile de France a aussi validé le fait d’analyser les eaux usées des lycées pour permettre des dépistages et établir un diagnostic pour chaque établissement.

Ce ne sera pas un arsenal pénal mais un mécanisme de prévention et de protection ( le groupe LR d’île de France)

Difficulté d’application

Pour autant, le procédé de mise en place se heurte vite, en pratique, à des difficultés d’application, notamment juridiques : la région ne financera dans un premier temps l’achat de ces tests, que pour lesproviseurs d’établissements qui se porteront volontaires .

Par ailleurs, on ne peut obliger aucun élève à pratiquer le test sans motif , ni sans son consentement ou celui de ses parents. Enfin ce dernier test salivaire ne peut porter que sur les quelques heures précédentes , d’où sa fiabilité limitée.

►►►ÉCOUTER - Tests salivaires, impossibles à apppliquer : le reportage de Solen Le Hen

Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.