L'association Elle Caetera lance le premier chatbot sur Facebook Messenger qui cible les jeunes femmes victimes de violences et de harcèlement. Elles pourront poser leurs questions, décrire leur situation et être conseillées et orientées vers des associations ou services publics compétents.

Manifestation contre les violences faites aux femmes le 29 septembre 2018
Manifestation contre les violences faites aux femmes le 29 septembre 2018 © AFP / Zakaria ABDELKAFI

L’association Elle Caetera, créée en février 2018, soutenue par la Fondation des femmes et la Mairie de Paris, accompagne les femmes ayant subi des violences. 

En créant ce robot sur Facebook Messenger, elle s'adresse aux jeunes de 15 à 25 ans victimes de harcèlement et/ou de violences qui ne savent pas vers qui se tourner. Le robot ne concerne pour l'instant que les jeunes femmes d’Île de France mais il devrait à terme devenir un véritable intermédiaire entre les jeunes femmes et les structures spécialisées partout en France. Il peut conseiller dans un premier temps sur le harcèlement, le harcèlement moral, sexuel et harcèlement de rue, les viols, violences et exhibitionnisme.  

Comment ça marche ? 

La jeune internaute va débuter une conversation avec le robot sur Facebook Messenger. Ce dernier va ensuite poser une série de questions simples et rapides et proposer un panel de réponses prédéfinies. Pourquoi des réponses clés en mains ? Alexia Lerond, la présidente de l'association , répond : 

Parce que souvent les filles ne savent pas par quoi commencer, et ne savent pas non plus quels mots utiliser pour décrire ce qu'elles ont vécu. 

À la suite d’une conversation d’environ deux minutes, le chatbot est capable d’identifier l’infraction dont semble être victime l’internaute, lui expliquer cette infraction en des termes compréhensibles et l’orienter vers la structure adaptée à sa situation. 

Car tout le problème souvent est de savoir à quelle structure s'adresser. Les jeunes femmes n’ont pas connaissance des activités de ces associations, des accompagnements qu’elles proposent, ni de leur gratuité.

Le robot de Elle Caetera s'adresse aux jeunes femmes de 15 à 25 ans
Le robot de Elle Caetera s'adresse aux jeunes femmes de 15 à 25 ans / Capture d'écran Messenger

Les jeunes femmes, cibles "privilégiées" des hommes violents

Elle Caetera part d'un double constat : les jeunes femmes de 18 à 25 ans sont particulièrement concernées et les associations reconnaissent qu'elles n'arrivent pas à toucher les jeunes par les biais de communication "traditionnels". 

En revanche, elles utilisent souvent déjà Messenger via leur page Facebook.La cible du chatbot est donc la tranche des 15-25 ans. Alexia Lerond, la président de l'association, rappelle : 

La majorité de ces jeunes femmes vit dans le silence, dans la peur d’être jugée, la culpabilité. Elles se sentent parfois illégitimes à demander de l'aide

Après deux semaines, et sans publicité, le chatbot a déjà enregistré plus d'une trentaine de demandes d'aide. L'association Elle Caetera présentera son chat bot aux associations et aux représentants du corps enseignant le jeudi 21 mars 2019 de 18 h à 21 h à Paris, à la Mairie du 10e arrondissement de Paris, 72 Rue du Faubourg Saint-Martin.

► COMMENT FAIRE ? 

- Aller sur la page Facebook de l’association Elle Caetera et de cliquer sur "envoyer un message"

- Aller directement sur l’application Messenger et taper Elle Caetera dans la barre de recherche.

Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.