Alors que le gouvernement n'a toujours pas autorisé la réouverture des remontées mécaniques, la station de ski de Courchevel a ouvert samedi une piste de ski alpin accessible en voiture. Cette piste bleue de deux kilomètres est une première, parmi les activités alternatives mises en place pour contrer les fermetures.

La station de Courchevel est presque déserte, en raison de la fermeture des remontées mécaniques de ski
La station de Courchevel est presque déserte, en raison de la fermeture des remontées mécaniques de ski © Maxppp / Alexis Sciard / IP3 Press

C'est une piste gratuite, et tout à fait légale, autorisée par arrêté préfectoral pendant les vacances de février : la station de ski de Courchevel, en Savoie, a mis en place une piste qui contourne l'interdiction des remontées mécaniques en raison de la pandémie de Covid-19. 

Le principe de cette piste est simple : elle est accessible... en voiture. La piste bleue, longue de deux kilomètres, est "balisée et sécurisée" et accessible en dix minutes de route, selon l'Office de tourisme de Courchevel. Il n'y a pas de navette, mais des taxis qui relient la station au haut de la piste. Selon l'Ecole de ski français, qui donne des cours sur cette piste : 

"Cette piste permet de donner un peu de glisse à certains"

L'ESF exploite également un snowpark pour les cours de snowboard... mais celui-ci n'est accessible qu'à pieds. Cette initiative fait partie de toutes celles lancées par les stations de sport d'hiver, privées de remontées mécaniques, pour tenter d'attirer tout de même les touristes. Au total, sur la fin de la période, les acteurs du secteur du tourisme s'attendent à avoir perdu "15 à 20 milliards d'euros". 

Pour afficher ce contenu Youtube, vous devez accepter les cookies Publicité.

Ces cookies permettent à nos partenaires de vous proposer des publicités et des contenus personnalisés en fonction de votre navigation, de votre profil et de vos centres d'intérêt.
Gérer mes choix