Après les deux épidémies successives de grippe aviaire, la filière canards et volailles s'active pour préparer Noël, avec cette question qui revient à deux mois des fêtes : y aura-t-il du foie gras sur nos tables ? La réponse est oui, mais à quel prix ?

Le foie gras plus cher cette année
Le foie gras plus cher cette année © Reuters / Regis Duvignau

On ne parle pas de pénurie mais tout de même il y aura moins de foie gras cette année. 

La production des canards n'a repris dans le Sud-Ouest qu'au début de l'été, lorsque la période de vide sanitaire du printemps dernier s'est achevée. Durant le vide sanitaire, les éleveurs ne pouvaient placer aucun canard dans les bâtiments d'élevages. Cette situation a bien sûr pesé sur la production et a laissé des traces (six semaines de vide, jusqu'à fin mai).  

D'ailleurs, la filière attend toujours la totalité des indemnisations, après les abattages de masse. L'État a terminé en septembre de verser les fonds liés au premier épisode de grippe aviaire de 2015-16. 

Mais seulement 50% des aides pour la crise de l'hiver dernier sont arrivés.  

Chute de la production et des ventes de canards
Chute de la production et des ventes de canards © AFP / Sophie RAMIS, Sébastien CASTERAN

On compte seulement 23 millions de canards, soit une baisse de 20% par rapport à 2016 (29 millions), et une chute de 40% par rapport à 2015 (près de 38 millions).  

Vincent Ghislain, directeur général de Maison Montfort, numéro un du foie gras en France :

Le foie gras sera encore un peu plus cher cette année, de l'ordre de 15% à 20% de plus par rapport à l'an dernier

► ÉCOUTER | Les détails avec Philippe Lefebvre, spécialiste consommation de la rédaction de France Inter

1 min

► ECOUTER | Les détails avec Philippe Lefebvre, spécialiste consommation de la rédaction de France Inter

Par Philippe Lefebvre
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.