Un rhinocéros blanc a été tué dans le parc zoologique de Thoiry (Yvelines). L'une de ses cornes a été volée, coupée à la tronçonneuse, par des braconniers.

Deux rhinocéros au zoo de Thoiry
Deux rhinocéros au zoo de Thoiry © AFP / MARTIN BUREAU

Dans la nuit de lundi à mardi, des braconniers se sont introduits dans le zoo de Thoiry en forçant une grille à l'arrière. Ils ont abattu Vince, l'un des trois rhinocéros âgé de cinq ans, par balles, et ont découpé l'une de ses cornes à la tronçonneuse. Le corps de l'animal a été retrouvé par une soigneuse mardi matin. Les malfaiteurs ont également essayé de scier sa deuxième corne. Les deux autres animaux sont sains et saufs.

Une première en Europe

"Jamais une telle opération ne s'était produite en Europe", selon Céline Sissler-Bienvenu, du Fonds international pour la protection des animaux (IFAW), ajoutant que "cela montre à quel point les braconniers sont prêts à tout". Ces actes de braconnage ont surtout lieu en Afrique australe, et notamment en Afrique du Sud, qui abrite 83% de la population mondiale de rhinocéros. En 2016, 1.054 rhinocéros y ont été tués par des braconniers, un nombre tout de même en baisse par rapport à 2015 (1.175). Le pic du trafic avait été atteint en 2014 avec 1.215 animaux tués en Afrique du Sud. Les cinq dernières années ont été marquées par une hausse dramatique du braconnage, d'environ 3 000% ! En effet, en 2007, seuls 13 pachydermes avaient été tués en Afrique du Sud.

La corne plus chère que l'or

La corne de rhinocéros se revendrait entre 40 000 et 50 000 euros le kilo sur le marché noir, soit plus que le kilo d'or. Souvent ces cornes sont destinées à des consommateurs en Asie, surtout au Vietnam et en Chine.

Populations de rhinocéros blanc dans le monde
Populations de rhinocéros blanc dans le monde © Visactu

Lutte contre le cancer et l'impuissance

Là-bas, la croyance veut que la kératine contenue dans les cornes de rhinocéros ait des vertus thérapeutiques contre le cancer et des vertus aphrodisiaques.

La demande grandissante au Vietnam serait due à la parution d’informations expliquant qu’un officiel du gouvernement atteint du cancer serait entré en rémission grâce à l’usage de la corne de rhinocéros. Depuis, elle est très recherchée comme anticancéreux, mais aussi comme tonifiant. Des personnels diplomatiques vietnamiens en poste en Afrique du Sud ont d’ailleurs été impliqués dans le trafic de cornes en dehors du pays.

Or, le WWF dément ces vertus : "L’étude (du WWF) ne trouve aucune preuve selon laquelle la corne de rhinocéros aurait un quelconque effet médical comme antipyrétique pour diminuer la fièvre, un usage très répandu en Asie. La corne est comme les ongles, en ce sens qu’il s’agit de cheveux agglutinés, et n’a pas de propriétés analgésiques, anti-inflammatoires ou anti-spasmolytiques."

En Chine, la demande reste stable, notamment pour les objets sculptés, comme les coupelles utilisées pour les offrandes, qui sont considérées comme des signes extérieurs de richesse. La population mondiale de rhinocéros blancs a frôlé l'extinction dans le passé. Elle s'élève aujourd'hui à 20 000. Mais l'Afrique du Sud, ou encore la Tanzanie, pourraient les voir carrément disparaitre.

► ALLER PLUS LOIN | Sur la liste des espèces en danger, les gorilles sont désormais les plus menacés

► ECOUTER | Les zoos possédant des rhinocéros ont augmenté leurs mesures de sécurité

Articles liés
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.