Dès 8h ce dimanche en France métropolitaine, les électeurs sont invités à venir désigner qui des onze candidats est le mieux placé pour prendre la présidence de la République.

Les bureaux de vote ouvrent dimanche pour le premier tour de l'élection présidentielle
Les bureaux de vote ouvrent dimanche pour le premier tour de l'élection présidentielle © AFP / Constant Formé-Bècherat

C'est l'heure du choix. Les électeurs sont appelés à se prononcer dimanche pour départager les onze candidats à l'élection présidentielle.

Dès 8h ce dimanche, 66. 546 bureaux de vote seront ouverts en France métropolitaine, pour le premier tour du scrutin. En grande majorité, ils fermeront à 19h (sauf dérogation dans les grandes agglomérations, comme Paris, Lyon ou Marseille, par exemple), et non plus à 18h comme par le passé, une décision prise par l'Intérieur en décembre dernier afin d'éviter la propagation de rumeurs sur les réseaux sociaux entre 18h et 20h, des rumeurs susceptibles d'influencer le choix des électeurs qui voteraient entre 18h et 20h.

► ALLER PLUS LOIN | Présidentielle : et si nous n'avions pas de résultat dimanche à 20 heures ?

Un million d'électeurs en plus

Le ministère de l'Intérieur a recensé 45,67 millions d'électeurs inscrits sur en France métropolitaine et 1,3 million de Français inscrits sur les listes électorales consulaires. Soit un million d'électeurs de plus que lors de la présidentielle 2012.

Pas de campagne entre vendredi soir minuit et la fermeture des bureaux de vote dimanche soir 20h

En France, le chef de l'État est élu au suffrage universel direct, lors d'un scrutin uninominal majoritaire à deux tours. Il doit donc recueillir la majorité absolue des suffrages exprimés en un ou deux tours, le deuxième étant prévu le 7 mai prochain.

Suite à la fin de la campagne, officiellement à minuit vendredi soir, les candidats et les médias ont un devoir de réserve interdisant de poursuivre le militantisme jusqu'au soir des résultats. Par conséquent, il est strictement interdit aux électeurs de discuter de leur choix à l'intérieur du bureau de vote, ni même d'arborer un soutien ostensible à l'un des candidats. De même, lors du vote, il faut obligatoirement prendre le bulletin d'au moins deux candidats et se rendre dans l'isoloir.

Un électeur peut être porteur d'une procuration - une deuxième est autorisée seulement pour un Français de l'étranger. En cas de contestation pendant le scrutin, tout électeur peut saisir le Tribunal d'instance dont dépend son bureau de vote, jusqu'à la fermeture des bureaux.

En Outre-mer et à l'étranger, le vote aura eu lieu dès les samedi précédant les deux tours (22 avril, 6 mai) dans certains territoires : Guadeloupe, Guyane, Martinique, Saint-Barthélemy, Saint-Martin, Saint-Pierre et Miquelon et en Polynésie française.

A La Réunion, Mayotte et en Nouvelle-Calédonie, il se déroulera comme en métropole.

L'investiture du nouveau président de la République aura lieu, au plus tard, le 14 mai 2017, jour de l'expiration du mandat de François Hollande.

Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.