les fabricants de lessive sanctionnés pour entente en france
les fabricants de lessive sanctionnés pour entente en france © reuters

De très nombreux produits ménagers contiennent une ou plusieurs substances "indésirables". Une enquête de 60 Millions de consommateurs veut "sensibiliser le public au double visage" de ces produits chimiques.

Les experts de 60 millions de consommateurs ont évalué plus d'une centaine de produits, parmi lles plus courants. Conclusion : la quasi-totalité contient une ou plusieurs substances indésirables", allergisantes, irritantes, corrosives, et/ou risquées pour l'environnement.

20 substances, problématiques pour la santé ou l'environnement, sont listées dans un"mémo des toxiques" destiné à aider le consommateur dans ses achats. Des exemples de marques où ces substances sont présentes sont également donnés.

Des "produits naturels", vraiment?

Certains produits sont vendus comme plutôt "naturels" avec bicarbonate ou savon noir, mais en réalité il y en a peu à l'intérieur. Pourtant, ces ingrédients naturels sont écrits en très gros sur les bouteilles.

Certains fabricants se moquent carrément du consommateur. Par exemple, un désodorisant Sanytolpour placards "à n'utiliser que dans un lieu ventilé!" ou encore le déboucheur Bang pour salle de bain à "n'utiliser qu'à l'extérieur " !

La phobie des microbes

Les recettes naturelles de 60 millions

  • Pour nettoyer la cuisinière ou le four, mélanger ¼ de verre de gros sel et ¼ de verre de vinaigre blanc, frottez et laissez agir 15 minutes. Rincer.

  • Pour redonner de l’éclat à un canapé en cuir, un oignon coupé en deux remplacera les crèmes lustrantes.

  • Contre les acariens, saupoudrer les matelas de bicarbonate ou de terre de diatomée, brosser, laisser reposer 4 heures et aspirer.

  • Pour blanchir les joints du carrelage, une brosse à dents, du dentifrice et du bicarbonate feront l’affaire.

  • Fabriquer sa lessive liquide avec des copeaux de savon, du bicarbonate de soude et du vinaigre blanc.

L'enquête évoque en particulier le problème des sprays anti-bactériens et des désodorisants . Selon le magazine, Les fabricants jouent sur notre phobie des microbes. Or, l'utilité des détergents bactéricides à usage domestique n'est pas démontrée, rappelle l'Agence de sécurité sanitaire (Anses).

L'industrie du détergent essaie de nous équiper d'un arsenal de produits pour la maison comme si nous étions en guerre!, selon Adeline Tregouët, rédactrice en chef de la revue.

Effet cocktail

Assouplissants, désodorisants de frigos ou de lave-vaisselle, anticalcaires, brumes d'oreillers, nettoyants de lave-linge : les molécules et les composés organiques volatiles sont légion. Ils se mélangent à la pollution, au soleil, et donnent des molécules encore plus toxiques.

Ils favorisent la résistance bactérienne

Lorsque l'on utilise un désinfectant trop souvent et à mauvais escient, les microbes vont s'adapter. Ensuite, lorsque l'on devra utiliser un désinfectant par exemple à l'hôpital, les microbes ne seront pas détruits.

C'est une surenchère entre fabricants, mais aussi le fruit de la paresse des consommateurs car ces produits promettent de laver sans frotter, sans rincer, donc pour que ça fonctionne, il faut bien mettre des produits chimiques à la hauteur. pourtant, il n'y a aucun besoin de désinfecter chez nous selon Marie-France Corre, experte et co-auteure de l'enquête

Lessives : des efforts d'un coté, des dérives de l'autre

Les fabricants de lessive ont dû faire des efforts sur les phosphates. Mais ils ont multiplié et donc complexifié, gammes et références.Par exemple, le nombre d'allergènes ne cesse d'augmenter, pointe l'enquête. En 2012, le Comité scientifique pour la sécurité des consommateurs européens a obtenu l'étiquetage obligatoire de 26 parfums allergènes, mais depuis il en a identifié 82 nouveaux!

Comment mieux lire les étiquettes?

60 millions de consommateurs propose un décryptage des pictogrammes et symboles sur les étiquettes, d'autant que deux systèmes vont coexister jusqu'en 2017 et que les précautions d'emploi sont souvent écrites en tout petit.

Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.