Pour des millions de Français, c'est la rentrée
Pour des millions de Français, c'est la rentrée © MaxPPP

Les 855.000 enseignants franchissent ce lundi matin les portes des écoles, des collèges et des lycées de France. Demain mardi, plus de 12 millions d'élèves feront à leur tour leur rentrée.

Il y a quelques inédits pour cette nouvelle année scolaire: les programmes de maternelle, un enseignement moral et civique et la réforme des zones prioritaires.

► ► ► À L'ANTENNE | Najat Vallaud-Belkacem était l'invitée de Patrick Cohen lundi matin

Réforme du collège

Lors de cette rentrée la ministre Najat Vallaud-Belkacem poursuit les réformes lancées en 2013 par le ministre de l'Education d'alors, Vincent Peillon. Les nouveautés de 2015 sont relativement consensuelles, contrairement à ce qui se prépare pour septembre 2016, lorsque s’appliquera la réforme du collège, dossier qui pourrait peser lourd sur cette année scolaire, en raison des très fortes divisions qu’il suscite.

Grève en septembre

D’ailleurs dès ce mardi, l’intersyndicale regroupant les organisations hostiles à la réforme du collège se réunit pour discuter d'une grève en septembre et d'une manifestation en octobre. Parmi les syndicats, trois ont d'ores et déjà déposé un préavis de grève pour la pré-rentrée des professeurs. Pour cette rentrée 2015, François Hollande et la ministre seront mardi en Picardie.

L’an dernier c’était la réforme des rythmes scolaires qui avaient suscité de nombreuses critiques. A Marseille, l'une des villes les plus à la traîne, la municipalité soutient que "tout est complètement prêt".

Une maternelle bienveillante

En maternelle, les tout-petits vont découvrir une école, spécificité française, où l’on va accorder plus de place au vocabulaire, au jeu et à la socialisation, avec de nouveaux programmes scolaires. Ces dernières années, les enseignements s'orientaient trop vers "une anticipation dans la préparation à la lecture et l'écriture, au détriment d'autres acquisitions" , selon un rapport de l'Inspection générale.

Les ZEP changent de nom

Après les attentats de janvier, l'Enseignement moral et civique (EMC) était très attendu. Cet EMC doit être concret et faire une place importante aux débats et à l'argumentation. Dernier gros changement, pour cette rentrée, la réforme des ZEP (Zones d'éducation prioritaire), entamée il y a un an, qui doit être terminer cette année dans les collèges et écoles les plus difficiles, avec du soutien pour les 6ème, du temps pour le travail commun des professeurs et des primes en augmentation.

Ces ZEP cèdent la place aux REP (Réseaux d'éducation prioritaire) et REP+ (Réseaux d'éducation prioritaire renforcés, au nombre de 350, qui recevront encore plus de moyens) . En tout, il y aura 1.089 réseaux. Certains établissements entrent dans le dispositif, d'autres sortent. Des changements qui provoquent des craintes chez les enseignants comme chez les parents.

Mots-clés :
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.